Les livres prennent soin de nous. Pour une bibliothérapie créative – Régine Detambel

Et si vous décidez de soigner vos bleus à l’âme par des livres ? Régine Detambel, kinésithérapeute pense que l’on peut en plus soigner les corps avec des mots. Vous en doutez ? Elle vous parlez de ces livres qui prennent soin de vous.


4ème de couverture
Par le rythme et la musicalité de leurs phrases, l’ordre de leur syntaxe, le toucher sensuel de leur papier, les livres nous soignent et nous apaisent. Au fil de l’enveloppant mouvement de l’écriture et de la lecture se dispense en effet un sens toujours renouvelé capable de nous arracher à nous-mêmes et à nos souffrances.
Dans la détresse physique ou psychique, dans le handicap ou la grande vieillesse, le livre permet d’élaborer ou de restaurer un espace “à soi”. Face à la double menace de la passivité et de la perte d’autonomie, la lecture a le pouvoir de favoriser la reconquête d’une position de sujet, ce qui est précisément l’objectif de toute bibliothérapie digne de ce nom.
Tandis que fleurissent les salons de “développement personnel” et les premières thèses de médecine sur le pouvoir des livres, Régine Detambel, écrivain et kinésithérapeute de formation, se donne ici pour tâche de montrer que la littérature en tant que “remède” doit se défier tout autant du pouvoir médical que des lieux communs du bien-être de masse. Elle propose à Montpellier-Juvignac une formation en bibliothérapie créative. Le présent ouvrage recense quelquesunes de ses sources théoriques et les grandes lignes de sa pratique.


Ce que j’en ai pensé ?
Le terme de bibliothérapie n’évoque pas forcément beaucoup de chose à tout le monde. Mais il fait de plus en plus son apparition dans le monde du livre. On ne compte plus le nombre de guides qui sont sortis pour nous guider sur le bon livre qui soigne l’homme en profondeur. En effet, cela n’a aucun rapport avec les milliers d’ouvrages de bien-être pour mieux se comprendre et aller mieux.

Régine Detambel fait partie des premières à s’être lancé sur le marché et elle a été soutenue par la presse. Il faut que ce cher François Busnel n’y est pas pour rien pour la réédition de ce livre. D’ailleurs, je l’avoue moi-même, je l’ai acheté sur ces conseils. C’est quand même une référence dans le monde du livre. Quand un auteur va à son émission le jeudi, c’est certains que la vente des auteurs augmente le lendemain. Qui après avoir vu l’émission n’aurait pas envie de dévorer un des romans présenté ?

Bref, alors je m’attendais à une lecture pleine de révélation et ainsi pouvoir orienter des personnes de mon entourage vers des lectures. Toutefois, l’auteure nous parle plus de son lien avec le livre papier, l’apport qu’il peut avoir, savoir le bien choisir pour mieux le conseiller et parle de son rapport à la bibliothèrapie. Elle a son avis et il est toujours bien tranché. Par exemple, elle est contre le livre numérique et ne changera d’opinion demain.

Je n’ai pas été conquise par la lecture qui m’a parfois semblé compliqué, où trop exagéré sur certains sujets ou avec trop affirmatif. En écrivant cela, je sais que je vais m’attirer les foudres de bien des lecteurs. Mais que voulez-vous, je n’ai pas été conquise même si parfois j’étais d’accord avec ce qui était écrit et que j’ai même pris des notes. Elle a une belle plume cette femme. En tout cas, cela m’a fait beaucoup réfléchir sur mes lectures, ce qu’elle m’apporte, ce que je partage… Je ne peux conseiller un livre en particulier suite la lecture de l’ouvrage. La plupart des livres cités je ne les connais pas. Alors je vais offrir ce livre et la personne y trouvera peut-être un certain bonheur. C’est aussi un acte de bibliothérapie d’offrir des livres pour que les gens aillent mieux.

Un livre qui a séduit beaucoup de lecteurs jusqu’à en être en rupture de stock. J’en ai tiré des réflexions qui vont peut-être mieux accompagner mes lectures. Toutefois, il ne deviendra jamais pour autant mon livre de table de nuit.

4 réflexions sur “Les livres prennent soin de nous. Pour une bibliothérapie créative – Régine Detambel

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 300 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel de septembre 2017 | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s