Trafic au plus bas – David Donachie

images Trafic au plus bas
David Donachie
Editeur : Libretto
Nombre de pages : 467

David Donachie, nous propose un nouveau tome de sa saga, aux éditions Libretto, pour partir à la découverte des aventures des frères Ludlow.

Harold et James Ludlow se sont mis dans de beaux draps, encore une fois. Malgré un grand sang froid, de fortes connaissances et une maîtrise de la lame, les frères accompagnés de leur serviteur Pender vont affronter des adversaires hauts en couleurs. Ils veulent connaître l’identité du meurtrier du colonel Howlett, retrouver pendu. Est-ce les français? les anglais? les italiens? Et profiter de leur arrêt à Gênes pour acheter un bateau. Arriver à terre, ils se font agresser par des hommes aux visages couverts de noirs et ils ne parlent pas. Ils doivent leur vie au capitaine Bartholomew qui passait par là. Vraiment un hasard?

Ils sympathisent et se dirigent vers l’auberge de la mère Thomas, un lieu qui accueille un ramassis de marins et pirates venus vider leurs bourses en alcool, en filles et en combat de rat contre humain. Dans ce lieu se réunissent des brigands qui se sont alliés pour faire des affaires, chose assez peu commune dans ce milieu. Mais qu’est-ce que cela cache? Les frères Ludlow vont enquêter discrètement et pas si surement. En parallèle, grâce au capitaine Doria, ils placent leur argent et sont en relation pour un acheter un bateau. Le conte Toraglia, marin reconnu est très malade et décide bien malgré lui de vendre son bateau la Principessa.

Harry décide d’acheter le navire. Un soir il décide d’aller le visiter et découvre l’horreur le corps de Broadbrige, des hommes volent leur barque et se font agresser par les même hommes qu’à terre. Qui sont-ils? Après, une résistance armé, l’ennemi fui et en prenant ces blessés. Seul celui qui est tombé à terre à côté d’eux reste. En le déshabillant, une cicatrice en croissant de lune apparaît. Qu’est-il caché derrière? En plus James est gravement blessé à l’épaule. Harry va continuer à enquêter pendant que son frère récupère et faire de surprenante découverte.

Il va sympathiser avec le conte Toraglia devenu aveugle et va coucher avec sa femme. Il prendre la mer, affronter un terrible ennemi, Bartholomew, qui l’a torturé avec des rats et qui possède cinq navires. Après en avoir coulé un, il découvre des cartes marines donnant des indices sur les destinations de ce dernier. Ils se dirigent vers l’un des point de rendez-vous sur une carte et découvrent une léproserie. Du moins en apparence, car le lieu se compose d’adolescents en bonne santé, une vraie mine d’or pour l’exportation à la prostitution. Le déclic se fait. Il commence à comprendre le fin mot de l’histoire. De retour à terre, il retrouve son frère, partage ces informations et démêle l’affaire. Qui est le coupable? Suspens…

Lorsque j’ai reçu ce livre de la part de Babelio pour Masse Critique, deux sentiments sont apparus. La première, quel pavé 467 pages écrit en tout petit et j’adore les éditions Libretto. Alors direction la lecture d’aventure. En plein 18ème, on suit l’aventure des frères Ludlow sur terre et sur la mer. J’ai eu beaucoup de difficultés à rentrer dans l’histoire à cause du style d’écriture assez précieux et des descriptions. Au bout de 100 pages, c’est bon j’étais dans l’histoire. Au bout du 10ème nonobstant et de en nage, je m’étais familiarisé aux personnages et aux aventures, si dessus résumées. D’ailleurs, difficile de résumer simplement l’histoire tellement qu’elle est complexe. Une lecture agréable mais longue et un peu fastidieuse. Pourquoi faire une histoire si complexe pour une énigme si simple. J’aurais aimé avoir un fil conducteur qui me happe dès début jusqu’à la fin.

challenge-2critiquesABC2013

voisins-voisines-version-curlz

tous les livres sur Babelio.com

6 réflexions sur “Trafic au plus bas – David Donachie

  1. Pingback: Challenge Voisins Voisines | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge ABC critiques 2012-2013 | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Challenge 100 livres en 2013 | 22h05 rue des Dames

  4. Pingback: Voisins voisines 2013 : le billet récapitulatif |

  5. Pingback: Canoë Bay – Patrick Prugne et Tiburce Oger | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s