Vinland Saga – Tome 13 – Makoto Yukimura

Ketil est enfin de retour sur ces terres. Son attitude n’a rien à voir avec l’homme qu’il était avant son départ. Il vaut mieux car un conflit armé l’attend contre le roi.

4e de couverture
Thorfinn a tourné le dos à sa vie de mercenaire et aspire aujourd’hui à une vie de non-violence. mais après la fuite avortée de Gardar et Arneis, qui s’est soldée par la mort de plusieurs des hommes du Serpent ainsi que de gardar lui-même. Arneis , Throfinn et Einar sont ligotés et enfermés dans la grange pour attendre leur châtiment. Quelques jours plus tard, Maître ketil revient clandestinement à la ferme au bord du bateau de leif, après que le roi, bien décidé à le déposséder de ses richesses l’a accusé de haute-trahison. Lorsqu’il apprend le sort d’Arneis, Ketil sombre dans une folie meurtrière et décide d’entrer en guerre contre le roi Knut…

Mon avis
Makoto Yukimura nous plonge directement au coeur du conflit armé et sans demi-mesure. Ketil doit faire face à son nom de combattant et protégé son bien. On comprend enfin pourquoi il voulait vivre en paix et se sentait malaise avec son mythe. Le pauvre gars à profiter d’une homonymie pour se faire bien voir. Peu de gens sont informés de l’entourloupe. Est-ce que cela remet en cause la fidélité au maître? Heureusement que le fils, un vrai mercenaire cruel et sans pitié, adore ces situations. Assassiner et massacrer ne lui pose aucun problème. C’est comme faire pipi, c’est un besoin naturel qu’il faut satisfaire. Pendant la charge contre l’ensemble des villageois, il arrive par la mer pour tuer le roi. Personne ne l’avait prévu et cela a failli fonctionner. Voilà un individu qu’il serait judicieux d’avoir de son côté.

Le rythme devient intense par rapport au précédent tome. Nous sommes là où les hommes font valoir leur égo. Entre l’idée de mourir noblement en effaçant ces dettes et être raisonnable et réfléchis, le choix est vite fait. Grâce à ça, on a le droit à avoir des mangas haut en couleurs, sans trop de concession. Surtout que l’on sait bien qui va finir gagnant au final. Les choses se dérouleront d’une manière assez singulière. Thorfinn et Einar maintenant libres prennent un nouveau départ. Avant, ils doivent enterrer Arneis. Une femme touchante morte sous les coups d’un homme à l’orgueil blessé. Une scène émouvante qui montre que la violence face à l’injustice prend toujours le dessus. Serpent tente de sauver Ketil et les deux groupes isolés se rencontrent à un point de fuite. Aucun doute que cela aura une influence sur la suite. Rien n’est jamais laissé au hasard et rien n’est juste fait pour du remplissage. La psychologie des personnages est toujours cuisinée aux petits oignons. Quel plaisir de lire une série d’une telle qualité.

Une suite palpitante qui promet encore beaucoup de cadavres et un peu de raison.

L’avis de Belette : « Ce tome sonne le glas du statut d’esclave de nos deux amis, Thorfinn et Einar et je suis impatiente de voir vers quels nouveaux flots les tomes suivants vont nous emmener. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s