Our Colorful Days – Tome 3 – Gengoroh Tagame

Quand on est différent de la norme, il faut être plus fort. Par conséquent se préparer à affronter les autres pour être pleinement soi-même. Sora saura trouver le courage en lui.

4e de couverture
Lorsqu’il apprend le passé du patron, Sora est profondément choqué. L’adolescent décide alors de prendre, pendant quelque temps au moins, ses distances avec son aîné. Naho, quant à elle, ne peut s’empêcher d’être curieuse et cherche à en savoir plus. Mais entre la rumeur qui se répand et l’arrivée d’un typhon sur la région, l’heure des choix et des révélations semble être venue !

Mon avis
Je ne m’attendais pas à cette fin proposée par Gengoroh Tagame. Il propose quelque chose de très pragmatique. Sora comprend que cela n’a pas du être facile pour son pote de cacher pendant des années sa sexualité. Par respect pour son épouse qu’on lui a choisi, il lui est resté fidèle et a toujours été attentionné. Après le décès de ces parents, il s’est autorisé à devenir pleinement lui-même. L’adolescent souhaite pour lui une vie plus standard. C’est pour ça qu’il se dévoile à son père et sa mère. Pour le reste, on verra plus tard et selon les circonstances. Le patron lui aussi doit prendre un nouveau départ. Un ouragan ravage son bar et son logement. Qu’est-ce que l’avenir va lui réserver? Il le saura quand il sera prêt. Chacun cherche son chemin et finira par le trouver. Le mangaka a choisit un happy end très positif avec beaucoup d’espoir. La réalité n’est pas aussi rose et qu’importe où dans le monde. On s’en rend compte à travers des propos homophobes ou déplacés. Mais n’est-il pas bien de montrer les doutes et les souffrances d’individus? Un peu de psychologie positive pour changer un regard souvent clivant. Même s’il manquait de la force et de la sensibilité comme la série « Le mari de mon frère », cela se lit bien.

Une série qui permet de parler d’adolescence et d’homosexualité. Etre différent ne veut pas dire s’interdire d’espérer et d’aimer.

L’avis de L’apprenti Otaku : « Ainsi, on termine la lecture avec le sourire aux lèvres. L’histoire qui nous est racontée ici est peut-être un peu idéalisée (nul doute que beaucoup de jeunes dans la situation de Sora vivent des épreuves très difficiles), mais la bienveillance qui prévaut dans les deux séries de Tagame fait énormément de bien. On a au final avec Our Coloful Days la confirmation d’un très grand talent, que j’espère revoir très vite dans une nouvelle série. »

L’avis Les Blablas de Tachan : « Alors oui, c’était une belle rencontre entre un ancien et nouvel homo qui aura permis à chacun de faire un joli bout de chemin, mais j’attendais plus. J’espère que l’auteur saura se renouveler où il ne restera que l’homme d’une oeuvre sinon pour moi. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s