Billy Bat – Tome 10 – Naoki Urasawa et Takashi Nagasaki

Duvivier n’est plus un nom à prendre à la légère. Quelle histoire se cache derrière cet homme prêt à tout pour effacer une partie de l’histoire de la chauve-souris? Pourquoi est-il si méchant?

4e de couverture
En 1964, les habitants du petit village reculé de Kômori semblent avoir perdu la raison. Quarante ans plus tôt, en 1924, un mystérieux tueur sévissait à Los Angeles, assassinant froidement, nuit après nuit, des émigrés japonais. Le dénominateur commun de ces deux événements porte un nom : Duvivier.

Mon avis
On savait que l’on aurait pas la suite complète du tome précédent. Naoki Urasawa et Takashi Nagasaki sont des adeptes du saut temporel et des fins conteurs. Nous retrouvons tout de même dans le petit village de reculé de Kômori avec Duvivier et les quatre aventuriers. Deux se retrouvent dorénavant au bout d’une corde, prêt à être pendu. Il veut des réponses et pour les avoir il est prêt à tout. Tuer des gens n’a jamais été un vrai problème. C’est une activité comme les autres au final. Pour comprendre pourquoi nous en sommes là, les mangakas nous amènent 40 ans plus tôt à la rencontre de Duvivier père, ancien policier et meurtrier à son temps libre. Un dessinateur de chauve-souris essaie de changer l’avenir en demandant à la mère du petit de faire en sorte qu’il devienne un bon gamin. Mais voilà, malgré toutes les informations, le gamin a quand même manifestement mal tourné. Le troisième récit nous met en compagnie de maître Zofû qui est remonté dans le temps. Pourra t’il changer le passé? Même encore de nos jours, la physique quantique n’a pas encore totalement tranché. Si on va dans le passé et que l’on change les évènements, est-ce qu’il y aura un impact sur le présent? Beaucoup disent que non. Les artistes ont fait leur choix et l’illustre dans des péripéties qui mélange histoire, géopolitique et fiction. C’est assez intéressant de s’appuyer sur des éléments réels pour asseoir une forme de vraisemblance dans l’imagination. Une forme très courante utilisé pour convaincre les masses en réécrivant l’Histoire, en omettant et prônant des fausses vérités. Sauf qu’ici on ne veut guère nous convaincre de la réalité de l’existence de la chauve-souris. Nous sommes dans du divertissement de qualité. C’est déjà très bien. En tout cas, l’envie d’aller plus loin pour voir comment tout s’assemble est bien là surtout que nous sommes à la moitié de la série.

Un tome avec encore des petits cailloux que le lecteur suit avec curiosité. Le final a intérêt à être à la hauteur de l’impatience créé par les mangakas.

L’avis Les Blablas de Tachan : « On revient encore dans le passé avec des premières pages forts longues. Certes le récit est intéressant mais le lien avec le présent tarde à venir et me chagrine. Cette partie est beaucoup trop longue comparée à ce qu’elle apporte à l’histoire. Celle-ci d’ailleurs avance fort peu dans ce tome, dommage. Espérons qu’il y ait plus d’action dans le prochain. »

4 réflexions sur “Billy Bat – Tome 10 – Naoki Urasawa et Takashi Nagasaki

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s