La revanche des bibliothécaires – Tom Gauld

« La revanche des bibliothécaires » est un livre destiné à un public averti. Il faut aimer passionnément les ouvrages, les mots, les auteurs, les bibliothèques… Grâce à ça vous pourrez grandement vous amuser dans un monde absurdement et follement drôle.

4e de couverture
Sous l’œil hautain d’un chat impassible, l’auteur avance, hésitant, essayant — vainement — d’échapper aux affres de la Création pour trouver le chemin du succès ! Pendant ce temps, l’éditeur travaille d’arrache-pied sur de nouveaux concepts : poésie pratique ; théories conspirationnistes de plages ; classiques résumés pour lecteurs pressés ! Le libraire, lui, tient bon la barre entre les avalanches de cartons et les demandes impossibles de son alter-ego infernal : le lecteur.

Et les bibliothécaires ? ils poussent leur chariots, sans bruit, seuls à savoir qu’ils dominent dans l’ombre ce petit monde qui s’agite en vain.

À grands coups de diagrammes abscons, de schémas absurdes et de strips hilarants, c’est le grand portrait du petit monde du Livre que Tom Gauld nous brosse ici, avec humour, finesse et intelligence !

Moins tatoué qu’Augustin Trapenard mais pas moins drôle que Bernard Pivot, Tom Gauld est publié chaque semaine dans le cahier littéraire du Guardian et il s’est imposé, en quelques années, comme l’un des auteurs incontournables du monde Anglo-saxon. Avec ce nouvel album, il nous offre de quoi réveiller notre rentrée littéraire…

Lectrices, lecteurs, amoureux des livres de tout poil : voici votre nouveau livre de chevet !

Mon avis
Tom Gauld est un homme passionné par le monde du livre. Pourquoi ne pas lui rendre hommage à travers une bande dessinée? L’ouvrage regroupe ces publications dans le cahier littéraire du « Guardian ». Un long strip avec une histoire très bien construite et bien souvent assez drôle. Le dessinateur/scénariste utilise beaucoup de style différent pour divertir son lecteur. On trouve des labyrinthes, des histoires à choix multiples, des détournements de titres… Chaque page est une surprise que l’on nous propose et que l’on savoure. C’est toujours assez distrayant et surprenant. Il s’amuse des tocs des lecteurs comme acheter des bouquins que l’on ne lit jamais et qui s’accumule ou de la présence d’un chat qui aime se mettre sur votre lecture. Il n’omet jamais le trouble de l’auteur qui peine à écrire son récit ou de l’éditeur qui lui demande de tout changer. On sent le vrai amour de Tom Gauld pour le support livre et des mots. Ils jouent avec les titres pour mieux nous dérider. Son style graphique est vraiment très anglo-saxons. On peut y voir une similarité avec le trait et l’humour de Jason Shiga. On passe un très bon moment qui donne envie de découvrir les autres créations publiée chez 2024.

Une lecture qui change des classiques franco-belges et qui permet d’enrichir notre imaginaire. Bien entendu, cela nous donne toujours envie lire et d’avoir des livres.

14 réflexions sur “La revanche des bibliothécaires – Tom Gauld

    • J’ai réservé deux autres tomes mais les bibliothécaires ne savent pas où sont les livres, encore une fois. Un tiers des réservations se perdent pour cause de non « trouver » en rayon. C’est étrange quand même.

      • Je pense que ça arrive partout, de ne pas retrouver qq chose… Tu as déjà vu dans les magasins, les clients prennent un produit dans un rayon puis changent d’avis et le déposent n’importe où, voire en début de caisse, eh bien dans les médiathèques c’est la même chose… Les usagers prennent des livres, CD, DVD… et les déposent parfois n’importe où… quand nous les voyons, nous récupérons les documents pour les remettre à leur place mais ce n’est pas souvent le cas… Après usagers et bibliothécaires cherchent…

      • Mais dans les réserves c’est pareil aussi. C’est normal de perdre des documents?
        Je t’avoue que cela m’est arrivée plus d’une fois de trouver l’ouvrage en rayon que j’avais réservé et à sa place. Quand je le signale au bibliothécaire, on me répond « ça arrive ». Je trouve ça moyen. C’est comme une autre média qui oublie souvent de faire le retour des documents. Donc il reste sur ta carte et tu as une amendes. C’est à toi d’aller les chercher en rayon pour qu’il fasse le retour. Je trouve ça très moyen. Pourtant la solution n’est pas difficile pour éviter de mettre des livres non passées en retour en rayon.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s