Ikigami – Préavis de mort – Tome 8 – Motorô Mase

Fujimoto se sent de moins en moins bien au quotidien. Il se sent en permanence observé. Pourquoi et que risque t’il?

4e de couverture
Masato Kitamura vient de sortir de prison après avoir renversé un homme au cour d’une livraison, mais la culpabilité le hante. De son côté, grâce à une lourde série d’opération de chirurgie esthétique, Osamu Degu goûte enfin à la popularité dont il a rêvé toute son adolescence. C’est alors que Fujimoto leur livre l’Ikigami. Mais le jeune fonctionnaire, qui croyait avoir repris goût à son honorable métier, s’inquiète de l’installation à la mairie d’un « poste de surveillance idéologique », et a de plus en plus souvent l’impression d’être surveillé en dehors de ses heures de travail… Que feriez-vous de vos dernières 24 heures ?

Mon avis
Motorô Mase donne une dimension plus stressante à sa série. Fujimoto fait son travail du mieux possible en respectant les règles se sent épié. On doute de sa fiabilité, de son sérieux. Veut-on le piéger? La pression monte et c’est difficile de faire face. Dans ces rapports, il va dorénavant à l’essentiel. Mme Kaga le corrige sans cesse et remet en cause la pertinence de son jugement. Il en a fait part à son chef. Une telle démarche est interdite car cela remet en question le système. L’isolement social conditionne à ne pas parler, partager ou interroger. Le malaise progresse et se ressent très bien. Les préavis de mort soulignent l’injustice des décès. Même si chaque trépas permet à un proche de changer de vie et positivement. L’impact sur la notion de héros est capitale. L’acceptation passe par la valorisation de ceux absents qui par conséquent découle sur les autres. Le vrai sacrifice pour le bien de la nation prend une autre profondeur. Cela apporte une plus-value sociétale qui se fait dans le regard de l’autre et principalement les voisins, les proches. Surtout que cela est complété par de l’argent. Personne ne regrette d’en avoir. Le mangaka introduit une zone d’incertitude avec une guerre se profile. Dans un monde en paix où tu tue ta force vive, cela à des implications non négligeables. Que va t’il se passer par la suite? L’évocation n’est pas innocente dans la construction du scénario. Le futur s’annonce assez sombre qui interroge l’éthique et l’équité.

Un récit qui prend de plus en plus de densité. L’ikigami a t’il un avenir? A t’il un autre sens qu’imposer une dictature?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s