René le philosophe – Descartes ou la liberté de la pensée – Francis Métivier et Mickaël Roux

Qui n’a jamais entendu le nom de Descartes? Par contre, est-ce qu’il vous est possible de dire en quoi cela vous fait penser? A part qu’il soit un philosophe, pourriez-vous en dire plus?

4e de couverture
Dans cette bande dessinée consacrée à la vie et à l’oeuvre du grand philosophe Descartes, les auteurs mettent en perspective ses grandes idées, ses ouvrages majeurs et sa biographie dans un contexte historique.
Le lecteur voit se dérouler la vie du philosophe et comprend les éléments majeurs de sa philosophie qui en découle.
La vie de Descartes s’y prête particulièrement bien. Elle est faite d’aventures et d’action (guerres, voyages en Europe, exils…), souvent en lien avec l’histoire politique, sociale et culturelle de son temps (condamnation de Galilée, guerre de Trente Ans, censure de la Sorbonne, etc.).
L’accent est mis sur son oeuvre philosophique avec ses idées clés : « Je pense donc je suis » (Discours de la méthode) ; le corps machine (Traité de l’homme) mais également sur son travail scientifique (loi de la réfraction, repères cartésiens, étude du cerveau).

Mon avis
Quand je lis le nom de Descartes cela me rappelle de très mauvais souvenirs de l’enseignement. On me reprochait de n’avoir pas lu tous les livres de l’auteur et surtout de n’avoir pas compris ce que j’en avais lu. Il faut dire que Descartes ne pensait pas à faire des ouvrages accessibles à tous, même s’il pensait simplifier pour les esprits de femmes. Et qu’en plus, c’est écrit au 17e et le langage a beaucoup évolué depuis. Donc est-ce si improbable que sa lecture soit difficile? Qui a dit que tous les enseignants étaient compétents et pédagogues? Alors pour me réconcilier avec lui pourquoi ne pas aller à la rencontre de l’homme à travers le temps. Francis Métivier et Mickaël Roux s’allient pour faire voyager dans le temps et la connaissance. D’un côté un philosophe, musicien et conférencier et l’autre un dessinateur et scénariste qui collabore pour nous faire que Descartes c’est un gars fun et sympa. Grâce à sa situation, il a pu se poser beaucoup de questions en allant dans le monde, en rencontrant les hommes importants de l’époque. Il y a aussi des femmes, pas beaucoup quand même, on reste dans un royaume où ces mesdames doivent rester à leur place avec leur cerveau limité. N’oublions pas que le pouvoir se trouve dans des bourses. Mais on nous présente un philosophe qui cherche des réponses à ces milliers de questions sans pour autant jamais remettre en question l’ordre religieux. Il y a des limites au savoir tout de même surtout si l’on tient à la vie. Plus d’un a fini écartelé et brûler pour avoir remis en cause la Terre n’est pas au centre de l’univers. On comprend plus de choses. Pourtant l’envie d’aller se plonger dans « Le discours de la méthode » n’est pas au rendez-vous. Je crois que l’entrée en philosophie se fera par d’autres chemins quitte à regarder « Philosophie » sur Arte.

Un livre à partager avec des lycéens et des passionnés de Descartes.

2 réflexions sur “René le philosophe – Descartes ou la liberté de la pensée – Francis Métivier et Mickaël Roux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s