Cédric – Tome 10 – Gâteau-surprise – Laudec et Cauvin

Qu’est-ce que l’on n’est pas prêt à faire pour plaire à une fille? Cédric est prêt à tout sauf à déclarer sa flamme. Par conséquent, cela l’amène à en faire des bêtises.

4e de couverture
Demandez donc à Cédric si vous avez oublié. Entre les rivaux, champions de skate-board, et les parents qui, comme d’habitude, ne comprennent rien à rien, comment se battre pour garder l’amour de sa bien-aimée ? Que Chen prépare un gâteau trop salé ou qu’elle apprenne à nager au risque de se noyer, Cédric sera toujours prêt à tout pour ses beaux yeux bridés! Et nous aussi pour rire et s’attendrir de toutes ses attentions.

Mon avis
« Cédric » fait parti des bandes dessinées jeunesse de référence des années 90. Parfois, il est bon de replonger dans les souvenirs où un petit blondinet aux yeux bleus est intimidé par la charmante Chen. A l’école primaire, le plus important est de s’amuser avec son meilleur ami et d’attirer l’attention de celle qui enflamme son coeur. Il n’est pas le seul dans ce cas donc il faut qu’il se démarque des autres. Bien entendu, cela amène son lot de bêtises. Par exemple, il aurait pu partir pendant 10 jours en vacances avec ces parents. Ayant peur que Chen se fasse draguer par d’autres garçons, il les convainc de rester à la maison pour veiller sur papi. Pas de chance, elle aussi est partie. Les autres aventures se déroulent à la maison. Le père est commercial et la mère s’occupe de la maison (repassage, cuisine, vaisselle, ménage…), le gros cliché de la famille traditionnelle avec le grand-père qui n’est plus en mesure de vivre seul. Entre les histoires du papi qui a connu la guerre, qui a travaillé sur les chemins de fer, le père qui risque de perdre son emploi et les relevés de notes de Cédric toujours catastrophiques, il y a de quoi inventer plus d’un périple amusant. Des histoires courtes en quelques pages sont faciles à lire et à comprendre. Idéal pour lire un petit moment et la reprendre quand on veut. Idéal pour les enfants au CM1/CM2 et entrée en 6e. Le héros ne grandit pas au fur et à mesure des tomes. Ainsi il n’est pas utile de lire dans l’ordre et les tomes se lisent n’importe comment.

Une bd jeunesse qui change des super-héros avec des super-pouvoirs. Un peu de légèreté ça fait du bien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s