Les Carnets de l’Apothicaire – Tome 4 – Itsuki Nanao et Nekokurage

Mao Mao se trouve au coeur d’un scandale dans lequel elle a joué un petit rôle. Malheureusement pour elle, cela va l’oblige à quitter la cour intérieure. Va t’elle devoir se prostituer pour rembourser sa dette?

4e de couverture
Intrigues et poisons au coeur du palais impérial ! Alors que Mao Mao se rend dans le quartier des plaisirs pour profiter de quelques jours de repos bien mérités aux côtés de son père, la voilà de nouveau amenée à enquêter ! En effet, une courtisane et son client ont été retrouvés empoisonnés dans une des maisons closes environnantes… Une affaire que la petite apothicaire parvient à résoudre avec beaucoup de sang-froid.
Mais, de retour au pavillon de Jade, la jeune fille est mandatée par Jinshi pour éclaircir un tout autre mystère : le corps d’une servante de la cour intérieure vient d’être découvert dans les eaux glacées des douves…

Mon avis
Les talents de Mao Mao sont encore sollicités. Le très charmant eunuque à l’aspect androgyne lui demande de mener une enquête en conséquence au décès d’une servante dans la cour intérieure. Ce qu’elle découvre n’est pas très réjouissant. Il faut qu’elle agisse pour le bien de tous en respectant les convenances liées au lieu et à sa position sociale. Une personne doit payer tout de même pour ce qui est arrivé. Derrière ça, toute les personnes liées de prêt ou de loin doivent être chassées. Mao Mao fait parti de ce groupe. Contrainte et forcée, elle retourne dans le quartier des plaisirs et bientôt, on va lui demander de faire usage de son corps. Sa dette n’a pas pu être remboursée. Jinshi joue toujours un rôle important et va lui proposer un nouveau rôle au sein de la cour. Que va t’on exiger d’elle? Nous le serons dans les prochains tomes. Déjà, on a assister à une enquête policière dans un milieu de femmes très compétitif et sans pitié. Pour garder des privilèges, tout est possible même le meurtre ou l’empoisonnement. Le suspens est présent à chaque page et cela nous incite à aller plus loin. Impossible de ne pas s’attacher à cette héroïne aussi charmante et sensible. Elle veut toujours bien faire pour chaque femme. Aucune n’a vraiment une position enviable contrairement aux hommes. Le personnage de Jinshi est très intriguant. Pourquoi veut-il garder prêt de lui la demoiselle? Qu’a t’elle de particulier? Pourquoi déprime t’il en son absence? Surtout qu’aucun jeu affectif ne peut se faire. Aucun doute que nous aurons quelques indices pour la suite.

Une suite passionnante qui donne envie de dévorer toute la série.

L’avis Les Blablas de Tachan : « Ce tome 4 offre ainsi une belle conclusion à ce premier arc de la vie de Mao Mao dans le Palais des courtisanes. Entre enquête, mystère, médecine et sororité, je ne me suis jamais ennuyée. Au contraire, les autrices ont déployé un univers chatoyant, chaleureux, drôle et réconfortant malgré tout ce qu’il pouvait s’y passer. « 

2 réflexions sur “Les Carnets de l’Apothicaire – Tome 4 – Itsuki Nanao et Nekokurage

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s