Des princes pas si charmants et autres illusions à dissiper ensemble – Emma

L’égalité homme/femme est une utopie sociale même en Occident. On pourrait croire que la France est un pays qui sait faire la différence. Pourtant quand on regarde un peu mieux, ce n’est pas du tout le cas.

4ème de couverture
Dans ce nouvel ouvrage, Emma revient sur le concept de charge mentale, qui a fait sa notoriété, et illustre comment les inégalités subies dans le privé sont un reflet de la société et du système dans lesquels nous vivons. Elle y aborde des sujets très politiques, comme les privilèges masculins, l’histoire de l’exploitation et de la division en classes, la galanterie comme forme de pouvoir… Ce livre est le fruit d’observations et de réflexions mises en images au fil de l’actualité. Une autre façon de voir notre monde pour aboutir, collectivement, à une autre façon de le faire tourner.

Mon avis
Les femmes prennent de plus de plus de place dans le monde du 9ème art. Elles sont aussi bien à l’écriture, au dessin qu’en tant que sujet. Emma fait partie de ces artistes complètes qui mettent en image une vérité relativement discrète. A travers plusieurs histoires, elle parle de la charge mentale, la répartition des tâches ménagères dans le couple, le déterminisme sociale et le sexisme bienveillant. Pour bien de nombreuses personnes, les cas évoqués sont très évocateurs que cela soit la deuxième journée à la maison après la journée au boulot ou ces individus qui valorisent des aptitudes imaginaires des femmes comme la gentillesse, la douceur, la délicatesse… au détriment du reste. Certains disent que ce ne sont que des cas isolés ou bien entendu que les femmes exagèrent encore une fois. Elles font des montagnes de petites choses les vilaines. L’autrice veut mettre un coup de pied dans la fourmilière en soulignant que l’on attribue des valeurs cela ne veut en rien dire qu’elles sont naturelles. Tout est lié à la construction sociale et à l’Histoire d’un pays. Si c’était si naturelle, cela serait partout pareil sur la planète et comme ce n’est nullement le cas, cela a fait pierre par pierre. On remercie les religions et le patriarcat d’avoir entubé les gens si longtemps. Tout le monde n’est plus aussi naïf et avec la volonté de courber le dos. Si la bonne parole se propage, les choses devraient pouvoir changer. Non une femme n’a pas de compétence naturelle pour s’occuper des enfants, faire le ménage, les courses, soigner les bobos, organiser les vacances et travailler en même temps. Et non avoir un pénis n’est pas comme avoir une baguette magique qui donne des pouvoirs supplémentaires. Juste celui de pouvoir faire pipi debout ce qui est assez limité en soi. Au final, on nous propose une lecture intelligente qui incite à s’interroger sur sa propre situation et celles de nos proches. Même si le texte n’est pas toujours très lisible et que le dessin n’est pas très précis et jolie, on se concentre sur le contenu, ce qui est le plus important.

Une lecture à offrir à vos connaissances pour avoir des discussions révoltées.

9 réflexions sur “Des princes pas si charmants et autres illusions à dissiper ensemble – Emma

Répondre à noctenbule Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s