Super Cyprine – Une vengeance corrosive – Tess Kinski

Aimer faire l’amour quand on est une femme ne devrait pas surprendre. Par contre, c’est autre chose de brûler son partenaire de plaisir. Connaissez-vous les pouvoirs toxiques de la cyprine?

4ème de couverture
Une vengeance corrosive.Cyprine : n. fém. – Sécrétion vaginale, signe physique du désir sexuel féminin.
Au coeur de Pigalle, Cypry travaille dans un cabaret déjanté, et se lie d’amitié avec une troupe de sublimes créatures et performeurs de la nuit. Mais s’assumer en tant que jeune femme,
qui plus est derrière un bar, n’est pas facile…
Cypry voit, impuissante, son corps commenté, rabaissé, humilié. Alors, au harcèlement de trop, elle prend une décision : se venger. Car sous ses cheveux roses et son air poupon, Cypry…

Mon avis
Les femmes prennent de plus en plus la parole dans le monde du 9ème art. Ce domaine réservé très longtemps à ces messieurs devient un lieu de parole pour ces mesdames qui ont bien des choses à dire. Tess Kinski fait partie de ces individus qui ont envie et besoin de prendre leurs crayons pour raconter une histoire à travers leur regard. Et cette jeune autrice ose tout pour sa première création. Sans aucune honte et en toute décontraction, elle prend comme objet de fil rouge, la cyprine. Un mot que bien des gens ne connaissent pas. Qu’importe, très vite vous allez le savoir et ne jamais l’oublier. C’est la sécrétion vaginale des femmes qui provoque une sensation d’humidité dans votre entrejambe lors d’une excitation sexuelle. Le terme que l’on entend plus fréquemment est la mouille. Mais que feriez-vous si vous rendez-vous compte par hasard qu’elle est très acide? Que son ph soit supérieur à 7 et qu’il ronge ce qui est à son contact? Après un rapport sexuel et un cunnilingus, Cypry a marqué malgré elle ces compagnons de plaisir du lycée. La honte l’empêche d’en parler à ces parents et d’aller consulter une spécialiste. Maintenant c’est abstinence totale. Pour quitter ces anciens démons, elle monte à Paris et repartir du bon pied. La voilà par hasard à gérer un bar dans un club de travestis. Tout se passe bien jusqu’au jour où un homme insulte les artistes et menace de viol notre héroïne. Il est hors de question que cela s’arrête là. Elle va utiliser son super pouvoir au service de la vengeance. Une prise par surprise pour un frottis dont il n’est pas prêt d’oublier la rencontre. La dessinatrice pousse plus loin l’usage de ce lubrifiant corrosif pour la réalisation d’un spectacle. Une façon audacieuse et déroutante d’affirmer son identité féminine. Une manière également de montrer cette misogynie ambiante présente tout le temps aussi bien sur son lieu de travail que dans l’espace public. Les hommes qui ont des comportements déplacés qui demandent de leur faire des fellations, de baiser avec eux ou de leur donner votre numéro de téléphone comme ça. Cypry ose les envoyer paitre avec toute l’indélicatesse qui correspond à leur démarche égo-pénissé. On s’en amuse avec beaucoup de délectation. Combien de personnes voudraient faire cela sans avoir peur de se mettre en péril? L’ordinaire du harcèlement de rue dans sa splendeur qui ne connaît que la limite de perversion des agresseurs. On tourne les pages de cette aventure improbable avec un grand sourire amusé. D’autant plus que la bd se termine avec une ouverture. Va t’on bientôt retrouver Cypry?

Envie de lire une bd féministe drôle et singulière? Cypry est là pour vous amuser et vous dérouter.

Une réflexion sur “Super Cyprine – Une vengeance corrosive – Tess Kinski

  1. Pingback: Super Cyprine – MASSOT ÉDITIONS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s