Maud et les aventuriers de l’océan – Tome 1 – Maud Fontenoy, Naïma Zimmermann, Jean Claudio Vinci et Annalisa Ferrari

Dans la mer prêt des côtes, on trouve de moins en moins de poissons. Maud et les aventuriers sont appelés à la rescousse. Vont-ils pouvoir aider à résoudre le problème?

4ème de couverture
Samy n’a pas envie de passer les vacances chez ses grands-parents. Surtout que même la baignade est interdite, l’eau étant trop polluée ! Décidément, cet été va être long… Mais sa rencontre avec une drôle d’équipe, composée de jeunes aventuriers et de Maud Fontenoy, va tout changer ! Maud a une idée afin de résoudre ce problème et pour ça, il faut monter à bord du Tahia, direction la Polynésie ! C’est l’occasion pour Samy et son grand-père de suivre l’équipage à la découverte des étonnantes possibilités qu’offre l’océan.

Mon avis
Comment sensibiliser les plus jeunes à la protection de la mer? Le support de la bande dessinée semble l’outil le plus adapté. Et on rajoute une personnalité connu du grand public pour sa bravoure et son investissement. Maud Fontenoy se montre être la personne la plus à propos pour cette démarche. Depuis qu’elle est tombée amoureuse de l’océan, elle n’a jamais arrêté son combat pour sa préservation. C’est totalement cohérent de la mettre au coeur d’une aventure dont elle est co-scénariste. Elle se trouve entouré d’une bande de pré-adolescents et traverse le monde en bateau afin d’identifier les problèmes de pollution et de trouver des solutions. Un gamin de banlieue parisienne est envoyé pour les vacances chez ces grands-parents. L’enthousiasme n’est pas au rendez-vous. Il est surpris en voyant la mer qu’il n’avait pas vu depuis qu’il est petit. Et il l’est d’autant plus lorsqu’il découvre des enfants de son âge regarder tout attentivement. Maud lui propose ainsi qu’à ses grands-parents de les accompagner afin de comprendre ce qui se passe. Bien entendu, il refuse car l’agir ce n’est pas son truc. Mais il suit quand même et progressivement sa curiosité va être un peu bousculé. Son grand-père va même l’accompagner dans le voyage sur Tahia qui les emmène en Polynésie française. Une façon très élégante et poétique de montrer que les plus jeunes peuvent s’intéresser sincèrement à la question environnementale et discuter avec des chercheurs, des journalistes, des politiques. A leur mesure, ils agissent sur les problèmes pour changer la donne aujourd’hui et pour demain. Bien entendu, il y a des septiques comme le symbolise le nouveau. Faire des choses dans le monde réel demande un effort plus important que passer son temps à jouer aux jeux vidéos. Tout n’est facile et amusant. La petite implication ne vaut-il pas tout ce que cela apporte socialement, culturellement et affectivement? Le lecteur, qu’importe son âge, est également sensibiliser sur la protection de la faune et de la flore des océans. Des actions réelles sont présentes comme les tests sur les fameuses façades en micro-algues, des herbiers artificiels sous-marin, le développement du bio-mimétisme avec l’exemple de la copie de la peau de requin ou le robot Poulpe sans oublier le changement climatique, la disparition du corail… A cela se complète un dossier pédagogique simple et accessible en fin d’ouvrage. La lecture est très riche et documentée ce qui peut dérouter celui qui à l’habitude des bd jeunesses assez légères. Un effort qui sera récompensé par une éventuelle prise de conscience. Du moins, il faut espérer que cela pique assez leur appétence pour aller plus loin dans la lecture, la recherche et/ou l’engagement. Du côté graphique, on reste dans une mise en page assez classique et rassurante avec des couleurs douces, chaleureuses et réconfortantes.

Une aventure singulière et enrichissante qui devrait plaire aux enfants curieux. Espérons qu’une suite sera donnée par la suite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s