Ma vie dans les bois – Tome 7 – Le retour du printemps – Shin Morimura

A la campagne, on n’a jamais le temps de s’ennuyer. Il y a toujours des choses à faire, à comprendre et à apprendre. Des défis qu’il est plaisant à relever sur pour le mangaka qui ne dit jamais non.

4ème de couverture
L’hiver s’en est allé… Et avec le retour des beaux jours, la faune et la flore s’éveillent. Malgré des années à vivre dans Les bois, Shin et Miki restent émerveillés par La beauté de ce renouveau ! Mais le quotidien est parfois difficile. Aussi, Miki demande à son époux de lui construire un nouveau Loft, pour qu’elle puisse profiter de ses Loisirs dans le calme. Entre guide pratique et manga autobiographique familial, Ma vie dans les bois propose un véritable modèle de vie, en toute liberté et indépendance !

Mon avis
Le printemps est de retour avec son lot de surprises. Shin Morimura en profite pour nous raconter toutes les choses qui vont se passer dans son quotidien. D’habitude, il se contente de deux/trois histoires et bien là il va se faire plaisir. Il commence avec l’allergie au pollen de Miki et le chien Tasuke et un conseil médical pour se protéger. Puis on fait un bain culturel en pleine nature avec les attaques de punaises, l’hyperpresence des moineaux, la satisfaction des sangliers à retourner la terre, la gourmandise des crapauds, le besoin de socialisation des poules, la méfiance envers certains serpents… Et enfin, il garde de la place pour parler de ce qu’il adore avant tout. D’une part la construction d’une cabane pour son épouse afin qu’elle puisse faire son activité paisiblement. Et d’autre part, la fameuse pêche mais on va découvrir un nouveau poisson, l’ombre sauvage, avec le Boss. Un sujet revient ouvrage après ouvrage avec les déchets. Avant, cela n’existait pas car tout était réutiliser alors que maintenant on vit dans une société de consommation qui n’hésite jamais à jeter et accumuler. On peut faire des choix pour changer la donne. Vivre avec la nature demande des efforts et la nature le rend bien. Les années passent et le plaisir de vivre en grand air modifie vraiment du sens à la notion de bonheur. Un tome qui montre que le mangaka s’épanouit de plus de plus et le partage avec enthousiasme.

Un tome sympathique qui change les idées et qui fait sourire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s