Sous terre – Mathieu Burniat et Marc-André Selosse

Le Dieu des enfers a décidé de prendre sa retraite. Alors il fait passer une annonce dans le monde des humains pour prendre sa suite. Beaucoup de candidats pour un seul élu, vraiment?

4ème de couverture
Après Le Mystère du monde quantique, un doc-fiction drôle et passionnant sur ce sol qui nous fait vivre, sous le conseil scientifique de Marc-André Selosse.

Après des millénaires à régner sur le monde sous-terrain, le dieu des Enfers, décide de passer le flambeau. Son but : faire prendre conscience à ceux qui vivent à surface de la terre de l’importance et de la richesse réelle du sol.

Mais Hadès n’est pas un enfant de choeur et il n’entend pas laisser les clés de son royaume au premier venu ! Parmi les candidats à sa succession, Suzanne et Tom se lancent dans cette course au savoir qui prend la forme d’épreuves aussi instructives que mortelles.

Un seul gagnera ces jeux : celui ou celle qui sera capable de voir au-delà des préjugés et de comprendre les véritables enjeux de ce monde invisible…

Sous Terre

Mon avis
Décidément il faut croire que l’avenir de la planète repose en partie sur le boss des enfers. Mathieu Burniat parle d’Hadès qui veut profiter un peu de sa vie car il en a marre des humains qui détruisent le sol et Loïc Sécheresse parle de Satan qui devient écoresponsable (dans « Satanisme et Ecoresponsabilité »). Comme on peut pas compter sur les humains car la loi du profit restera maîtresse des choix éthiques de société. Puisque les Hommes lambdas ne peuvent pas vraiment avoir un impact les choses pas le choix de passer vers un tiers qui a de grands pouvoirs. L’auteur illustrateur invente une histoire assez drôle où Hadès offre son poste à un humain. Les candidats ne manquent pas mais il y a juste un poste à pourvoir. Bien entendu, il ne va pas y avoir juste un entretien pour évaluer la motivation. 300 candidats vont devoir passer des épreuves pour gagner des cartes qui les mèneront à la récompense ultime. Ils vont alors changer de taille et découvrir à travers des épreuves difficiles la richesse inouïe du sol avec ces plantes, ces bactéries, ces champignons… L’écrémage est assez sévère. Mais Suzanne va s’en sortir grâce à son écoute et son ingéniosité. Mathieu Burniat est arrivé à trouver une forme originale pour faire de la pédagogie, de la sensibilisation et de la vulgarisation scientifique tout en amusant le lecteur. On prend le temps de lire car c’est d’une richesse de connaissance incroyable. Pour dire les bonnes choses, il s’est fait aidé par Marc-André Sélosse, professeur au Musée national d’histoire naturelle. Un duo très bien trouvé qui mettent leur talent, leur habilité et leur humour au service d’une cause. Faire comprendre les choses pour modifier des attitudes. L’agriculture intensive fragilise les sols avec ces produits chimiques, l’eau puisée dans la nappe phréatique, le labour… On arrive à percevoir l’interdépendance des choses, les symbioses entre les éléments et l’impact que cela a quand on altère rien qu’un élément. Comment est-ce que cela ne peut piquer notre curiosité? On a envie d’en savoir plus sur ces écosystèmes dont l’avenir de la planète dépend. La fin est des plus inattendues et des plus amusantes. Et si l’homme avait la réponse s’il avait le pouvoir du dieu des enfers?

Vous allez tout voir autrement la matière organique, minérale, l’eau, les gaz… et décider d’agir à votre niveau. Et si nous étions tous des acteurs pour un changement positif demain?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s