Colère nucléaire – Tome 2 – Aux manifs – Takashi Imashiro

Suite à Fukushima, les politiques nippons doivent réfléchir à l’après. La population veut avoir son mot à dire. Mais elle n’est pas écouter malgré les manifestations.

4ème de couverture
Près d’un an après la catastrophe de Fukushima, qu’en reste-t-il dans la société japonaise ? Quelles leçons ont été tirées ? Pour Satô, le héros de Colère nucléaire, le constat est déplorable. Plus que jamais en colère, et tandis que le gouvernement japonais s’apprête à signer l’accord de partenariat transpacifique avec les USA, et parle même de redémarrer des centrales, Takashi Imashiro dresse un nouveau portrait sans concession dans ce second tome consacré aux manifestations post-Fukushima.

Plusieurs mois après la catastrophe de Fukushima et l’explosion de la centrale, la société japonaise semble plus que jamais tombée dans l’immobilisme et la loi du silence. Révolté, Satô décide, entre autres choses, de participer à des manifestations contre la réouverture de certaines centrales nucléaires japonaises. Pendant ce temps, le gouvernement japonais semble vouloir signer un accord avec les USA : le TPP, ou  » Accord de partenariat Transpacifique « . De quoi mettre en colère, encore une fois, une partie révoltée de la société nipponne !

Mon avis
Le premier tome ne m’avait pas convaincu. Le thème du nucléaire dans le 9ème art m’intéresse, alors j’ai tenté la lecture de la suite. Le côté assez répétitif, narcissique, prétentieux du mangaka reste inchangé dans la suite. On suit toujours la même personne, Satô, qui est en colère, furieux, mécontent… Accro aux nouvelles, l’homme passe son temps à regarder l’évolution de la situation où se mêle mensonge, corruption et non-sens. Un an après Fukushima, la question du nucléaire reste prégnante et rien ne semble changer. Les citoyens manifestent dans la rue et les politiques ne tiennent pas compte de leurs revendications. Le personnage passe son temps à râler, se plaindre, à engueuler ceux qui ne partage pas son insatisfaction. Il ne lit que les informations qui cultivent son insatisfaction permanente. Takashi Imashiro immerge le lecteur au coeur d’une tension forte que l’on ignore ailleurs dans le monde. Mais que pouvons-nous vraiment comprendre des jeux, des enjeux et influences politiques, financières et économiques en France ? Et quel crédit faut-il mettre à ce qui nous est raconté? Les pages se tournent avec un ennui profond face avec un homme complètement fermé sur lui-même et ces idées. Echanger avec les autres est pénible car il n’a pas vraiment d’écho à son irritabilité. On ne veut qu’arriver à la fin pour en finir. Est-ce que lire le dernier tome de la série devient nécessaire? Indéniablement non.

Un tome qui demande beaucoup de patience et de calme pour éviter de prendre en grippe le personnage central sur qui tout en concentré. Sa colère est communication mais pas pour les même raisons.

3 réflexions sur “Colère nucléaire – Tome 2 – Aux manifs – Takashi Imashiro

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s