Asadora! – Tome 4 – Naoki Urasawa

Asa attend avec impatience qu’on lui fasse signe pour que se soit le moment d’agir. Grâce à son talent et sa détermination, elle pourra prouver qu’elle a toujours dit la vérité. Pourra t’elle faire face

4ème de couverture
Alors que l’ouverture prochaine des Jeux olympiques de Tokyo mobilisent les esprits, Asa voit débarquer chez elle, son amie Yone. Celle-ci lui déclare avoir fugué pour donner libre cours à ses envies d’une carrière artistique et demande à Asa de l’héberger et de la couvrir.

Mon avis
C’est avec une certaine impatience que ce tome se faisait attendre. Naoki Urasawa n’est pas un simple petit scénariste qui débute dans le métier. Il a plus d’une série à succès à son palmarès ainsi qu’un très nombre de prix. Il a le talent de raconter une histoire en semant des petits cailloux pour titiller le lecteur et il le fait avec beaucoup d’ingéniosité. Rien n’est gratuit dans la construction de ces récits. En aucun cas, l’homme considère ces lecteurs pour des imbéciles. Il ne fait pas de tomes pour en faire et inciter les gens à dépenser du temps et de l’argent. Contrairement à quelques uns de ces camarades qui aiment vendre du vent quitte à irriter le lectorat. Encore une fois tout est tiré au cordeau et fait monter la pression. Surtout qu’il créé des personnages à la psychologie fine et travaillée comme l’héroïne haute en couleurs et en témérité. Ce n’est pas parce que c’est une adolescente qu’elle fait n’importe quoi et qu’elle ne pense qu’à elle. Bien au contraire, elle a la tête sur les épaules et n’hésite pas à tenir tête à qui que se soit si cela remet en cause ses valeurs et ses proches. Comment ne pas être sous le charme d’une telle gamine? Ne faudrait-il pas d’ailleurs leur faire lire ce manga? On manque un peu d’héroïne dans les mangas surtout sans grosse poitrine et à moitié nue. A croire que c’est une compétence. C’est à Asa d’entrer en jeu et elle y va franchement sans hésiter à envoyer péter ceux qui remettent en cause son aptitude vis-à-vis de son âge. Le personnage de M. Kasuga a beaucoup évolué et montre sa grandeur d’âme. Il est prêt à tout pour protéger cette enfant qui lui a redonné confiance en lui. Le scientifique, Keiichi Nakaido, trouve progressivement sa place. Pour affronter l’improbable, il faut des données rationnelles. Pour une fois, il va aller sur le terrain pour comprendre à quoi il doit réfléchir. On sait qu’il y a un kaiju des plus impressionnants dans la mer. Va t’il gâcher les JO? Que veut-il? Peut-on le tuer? Doit-on le tuer? Que de questions pour la mise en appétence de notre curiosité qui ne peut que nous inciter à nous plonger dans la suite. Jusqu’où allons-nous être surpris?

Une série toujours aussi excellente qui confirme les talents de narrateur d’Urasawa.

L’avis Les blablas de Tachan : « Avec son tempo parfait, j’ai encore dévoré ce tome qui me laisse, une fois de plus, en proie à une grande frustration en le refermant. Décidément, j’adore les titre de monsieur Urasawa. »

L’avis de l’Apprenti Otaku : « Qu’à cela ne tienne, un Urasawa reste un indispensable, et Asadora ne fait pas exception ! »



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s