La brigade des cauchemars – Tome 5 – Léonard – Franck Thilliez, Yomgui Dumont et Drac

Personne ne veut baisser les bras dans « La brigade des cauchemars ». Il faut sauver Alice et Léonard à tout prix. Vont-il y arriver malgré la présence de l’armée?

4ème de couverture
La Brigade va-t-elle finalement réussir à sauver Alice ?
C’est le moment, la Brigade des Cauchemars est prête à affronter l’ultime épreuve : entrer dans l’esprit de Léonard. Tristan est déterminé, il fera tout pour sauver sa mère. Mais si l’exploration de la tête de Léonard peut permettre de secourir Alice, ce ne sera pas sans affronter son passé, son histoire et ses pires cauchemars !

Mon avis
On attendait avec impatience ce tome qui clôture toute une aventure. La science au service des individus à triompher de l’armée, de la manipulation, du mal. Ce n’est pas à Franck Thilliez que l’on va apprendre à maîtriser un scénario. Il a fait progressivement monter le suspens jusqu’à cette fin des plus plaisantes. Pouvait-il en être autrement? Bien entendu que non, mais parfois cela fait plaisir que les choses puissent bien se terminer. Surtout que l’on n’arrive pas sur la fin d’une série à succès. Un nouveau cycle va débuter avec un projet audacieux dont nous n’en savons pas plus pour l’instant. Une certitude cette famille singulière n’est pas arrivée à la fin des embrouilles. En effet, on pourrait croire cette histoire complétement tirée par les cheveux. Mais Facebook et d’autres grosses entreprises font de la R&D pour arriver à lire dans les esprits, influencer les rêves pour inciter à la consommation… L’armée américaine soutient financièrement ses recherches car elle y voit des potentiels importants. L’utopie est peut-être l’avenir. Alors ce n’est pas si étonnant que la présence de militaires soit représentée, car c’est fidèle à la réalité. Yomgui Dumont et Drac travaillent une nouvelle fois en grande harmonie pour garder l’univers graphique dans lequel nous sommes plongés depuis le premier tome. Il joue beaucoup avec le côté assez sombre et les espaces de lumière. Une façon assez élégante de jouer avec les émotions du lecteur. Par contre attention, vous aurez envie de lire ou relire « Alice au pays des merveilles ». Le fil conducteur autour de cet incontournable de la littérature jeunesse est bien amené et fait appel aux images de notre imaginaire. Il faut dire que Disney est passé par là. Vous apprécierez les clins d’œil. En bref, une fin de cycle à l’image des précédents tomes qui séduira les adolescent.e.s autant que leurs parents.

Une bande dessinée qui se dévore rapidement avec plaisir et satisfaction. Ne passez pas à côté.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s