Le loup en slip n’en fiche pas une – Tome 4 – Wilfrid Lupano, Mayana Itoïz et Paul Cauuet

Puisque le loup ne travaille pas, comment peut-il avoir de l’argent? Est-ce que cela signifie que c’est un voleur? Les blaireaux enquêtent et vont faire un sacré constat.

4ème de couverture
La forêt a ses règles : pour acheter, il faut des sous ; et pour avoir des sous, il faut travailler. Mais dans ce cas, d’où vient l’argent qui permet au Loup de s’acheter de bons bo buns ? Le Loup a trois sous, mais le Loup ne travaille pas… C’est un voleur et une feignasse ! Alors, hop, en prison !

Mais bon, il faut quand même découvrir d’où vient cet argent… La brigade anti-loup s’en va mener l’enquête, car bon, elle travaille, elle !

Mon avis
Comment expliquer le travail à des enfants? Ils ont tous déjà entendu que X ou Y travaillaient et que cela permettaient d’avoir de l’argent. Wilfrid Lupano se sert de son gentil loup pour une nouvelle fois interroger la société. Sur le marché, il est accusé par l’écureuil, qui adore l’exploitation humaine, d’être un voleur. S’il n’a pas de travail comment peut-il avoir de l’argent? « Tout le monde doit travailler! Le travail épanouit ! Le travail, c’est bien! » Les blaireaux de la brigade anti-loup l’arrête. Il n’a rien fait de mal. Les policiers qui ne glandent, pardon travaillent, mènent l’enquête. Incroyable, le loup aide toute la communauté, du plus jeune au plus vieux. En plus, il est content de le faire et les gens apprécient sa compagnie. Il s’épanouit grâce aux autres et vice-versa. Et personne ne le paie pour ça. Est-ce du travail d’aider les autres bénévolement? Doit-on être heureux de travailler? Le but du travail est-il de gagner toujours plus d’argent? Doit-on stigmatiser les gens qui n’ont pas de travail? Est-ce toujours les mêmes personnes qui ne font rien? Et si la bienveillance et la gentillesse pouvaient être récompensés par de la générosité? Une histoire mordante, drôle et qui pose de vrais questions. Une belle occasion d’engager la discussion avec les plus jeunes. Pendant une partie de leur vie, on n’arrêtera pas de leur demander ce qu’ils feront de leur vie, vers quel travail, quel salaire… Et la valeur de l’individu va aussi dépendre de son statut social. Assimiler l’idée que gagner de l’argent est indispensable toutefois ce n’est pas cela qui te défini est un message positif. Et il n’est jamais trop tard pour le dire, le répéter et espérer que cela engendre des petits changements. Le graphisme et les couleurs de Mayana Itoïz contribuent grandement au succès de cette série aussi intelligente qu’amusante. Le duo très complémentaire a su mettre son talent au service d’une grande cause, semer des cailloux de la réflexion pour petits et grands.

Un tome à avoir dans sa bibliothèque et à offrir à tous ceux qui cherchent à savoir ce qu’ils feront quand ils seront grands.


12 réflexions sur “Le loup en slip n’en fiche pas une – Tome 4 – Wilfrid Lupano, Mayana Itoïz et Paul Cauuet

Répondre à noctenbule Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s