Chez toi – Athènes 2016 – Sandrine Martin

Qu’est-ce qui peut relier deux femmes de deux cultures différentes? Une amitié qui va se créer entre Mona et Monika. Chacune rêve de lendemains meilleurs dans une situation différente de ce qu’elles vivent actuellement.

4ème de couverture
En 2016, Sandrine Martin s’est rendue en Grèce avec le projet EU Border Care et a suivi les sages-femmes et les médecins qui prennent en charge les réfugiées pendant leur grossesse. Cette expérience humaine marquante lui a inspiré un récit bouleversant qui entremêle le parcours de deux femmes que les grandes crises contemporaines vont confronter à l’exil : une sage-femme grecque et une jeune syrienne.
Un roman graphique d’une grande acuité, qui témoigne autant de l’enlisement de la société grecque que de l’espoir et de l’énergie déployés dans l’expérience de déracinement.

Mon avis
Sandrine Martin a décidé de donner vie à deux femmes pour refléter des témoignages entendu lors de son travail sur le projet intitulé EU Border Care. Ce dernier prenait pour études les réfugiées syriennes et leur famille qui ont transité par la Grèce entre 2006 et 2007. La fin du livre explique de façon concrète la réalisation de cette ouvrage qui a une démarche scientifique. En compilant la parole de femmes migrantes, de professionnels de santé sur place, de la visite de camps… lui est venue l’idée précise de ce qu’elle souhaitait raconter. Ainsi naquit Mona et Monika, l’une est réfugiée syrienne, enceinte qui veut aller vivre en Allemagne et l’autre est sage-femme dans l’humanitaire avec des soucis dans son couple. Rien ne semble les relier et pourtant une amitié sincère va se créer. L’une veut fuir et l’autre veut rester. La notion de famille ne représente pas du tout la même chose. Avec pudeur et tendresse, leurs parcours vont se dévoiler sans jugement. La douceur apparaît grâce au crayonné bleu et rouge. La dessinatrice joue beaucoup avec les plans pour faire comprendre l’exiguïté de certains espaces de vie ou la foule qui se retrouve au même endroit au même moment pour la même chose. Un choix esthétique assez singulier qui fonctionne très bien pour faire passer les émotions par l’image et le texte. Un ouvrage qui nous pousse à réfléchir sur la migration, sur le choix de ceux qui partent, de ce qu’ils espèrent, de la définition d’un chez soi, de ce que l’on veut pour sa progéniture… Une lecture que l’on souhaite faîtes par ceux aussi qui stigmatisent d’autant plus à l’approche d’élection.

Un livre audacieux et féministe qui parle de femme, d’envie, de vie et d’espoir.

L’avis de Cranberries Addict : « En conclusion, cette BD m’a bouleversée et révoltée à de très nombreuses reprises, ce qui prouve qu’elle a totalement rempli son rôle. L’histoire contée par Sandrine Martin rend compte de ce qu’elle a pu observer, et des rencontres qu’elle a pu faire lors de son voyage en Grèce, ce qui la rend criante de vérité. »

L’avis de Baz-art : « La fiction comme moyen de se mettre à la place d’un autre, de s’identifier en utilisant le parti de l’intime et de l’intérieur: voilà le beau challenge qu’a réussi Sandrine Martin dans Chez toi, qui s’appuie aussi sur un fort travail documentaire. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s