Asadora – Tome 2 – Naoki Urasawa

Le raz-de-marée a fait des dommages d’une grande importance. Asadora et son ami M. Kasuga vont faire de leur mieux pour aider les survivants. Mais une interrogation reste. Qu’est-ce qui a crée cette catastrophe?

4ème de couverture
L’intrépide Asa à bord de l’avion du vieux Kasuga, un vétéran de la seconde Guerre mondiale qui se rêve à nouveau chevalier du ciel, parachute des vivres aux victimes du typhon. Asa fait front avec courage se refusant à penser que sa famille a probablement été engloutie avec sa maison. Mais quelle est cette trace, visible depuis le ciel, et qui ressemble à une énorme empreinte…?

Mon avis
Quel plaisir de retrouver Asadora avec sa candeur et son énergie. Après cette catastrophe où elle a vu la queue d’une étrange créature tout détruire sur son passage sa vie a complétement changé. Maintenant, elle n’est plus cette petite fille du jour de l’évènement, c’est une adolescente. Elle a trouvé la passion qui l’anime en conduisant un avion. Peut-être que cela lui permettra de vivre et de gagner assez d’argent pour élever ses frères et soeurs survivants. Mais pour l’instant l’intrigue repose sur le qu’est-ce qu’était ce monstre. Des réponses vont-elles se profiler? On a l’impression que oui car d’une part une photo de la chose existe et que l’histoire débute avec une expédition pour trouver des traces de cette dernière. Naoki Urasawa est un filou et un très grand scénariste. Il sème progressivement des petits cailloux pour appâter notre curiosité et inciter notre imagination à trouver des réponses. On le sait, on ne les aura jamais. Ainsi on prend le temps d’apprécier les personnages qui ont chacun une psychologie très fine. Tout est fait pour que l’on s’attache à Asa, M. Kasagu sans oublier Kinuyo, une femme de poigne, très généreuse. Les gens qui ont bon coeur finissent par s’en sortir, du moins de façon assez humble. On voit une adolescente prendre de plus en plus confiance en elle. Combien de femmes peuvent conduire des avions avec autant de talent? Les femmes sont très importantes avec l’héroïne et la tenancière. Chacune a sa manière représente des phares dans l’obscurité, des piliers dans une communauté. Elles osent, elles disent et elles dénoncent. Des forces de caractère qui force le respect et l’admiration. Tout est fait pour nous pousser à poursuivre la lecture pour découvrir ce qu’elles vont devenir. Et cela se fera encore avec un plaisir non dissimulé.

Une suite toujours aussi audacieuse et passionnante qui nous pousse toujours à aller au delà de l’imaginable.

L’avis de La pomme qui rougit : « En bref, c’est un deuxième tome vraiment réussi. J’ai autant adoré que le premier, je dirais même plus. Ce manga promet beaucoup d’émotion et je sens que mon cœur ne sera pas épargné « 

L’avis de l’Apprenti Otaku : « En terminant ce tome, on termine donc l’introduction de ce qui promet d’être une belle fresque fantastique, dont le mystère ne demandera qu’à être percé au fil des tomes. On a la confirmation que l’auteur nous prépare un récit ambitieux et complexe comme il en a le secret, avec en prime un personnage principal des plus attachant en la personne d’Asa.« 

L’avis Les blablas de Tachan : « Ce deuxième tome d’Asadora confirme donc mon envie de poursuivre avec Urasawa. J’ai beau savoir que souvent il loupe ses fins dans ses séries fantastiques, il a un tel talent de conteur et de croqueur des petits gens que je ne peux m’empêcher de le suivre. J’adore sa nouvelle héroïne, son beau binôme avec ce vieux pilote et surtout leur passion pour l’aviation et j’ai hâte de les retrouver. »


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s