Frère à louer – Tome 1 – Ichiiro Hako

Quand une petite fille se retrouver toute seule, elle doit faire face à son chagrin. Puisque son frère refuse de l’aider, elle est prête à s’ouvrir à d’autres propositions. Pourquoi ne pas louer un frère de substitution?

4ème de couverture
Kanami vit seule avec son grand frère qui, meurtri par le décès de ses parents, finit par s’isoler et traiter sa jeune soeur de façon abjecte. Possédant une certaine somme d’argent suite à l’héritage, Kanami décide de l’utiliser pour louer un grand frère dont le but sera de passer du temps avec elle, de l’emmener faire du shopping ou tout simplement, de s’occuper d’elle.

Mon avis
Tout semblait normal au début de l’histoire avec une petite fille qui partage du temps avec son grand-frère. Puis tout change lorsque le jeune homme annonce : « La location est terminée ». Il ne fallait pas voir une relation familiale épanouie. Kanami, malgré son âge, veut faire face à cette situation dramatique. Comment agir quand ses parents sont morts et que son grand frère l’ignore. Lui reste toute la journée devant la télévision. L’argent hérité lui permet de s’offrir des moments de plaisir même s’ils sont illusoires. Que ne ferait-on pas pour exister? La consommation ne repose t’elle pas sur l’idée qu’exister c’est acheter? Quand le grand-frère s’aperçoit de cela il menace sa petite soeur. Il ne voit dans l’autre que le profit et la manipulation. La partie qui lui permettait de ressentir l’amour et l’amitié est morte. Est-ce définitif? Ichiiro Hako ne va pas donner la réponse tout de suite. Après tout ce n’est que le premier tome où l’on rencontre les personnages principaux et le contexte. Maintenant la base est posée, les choses peuvent-elles évoluer positivement par la suite? Une occasion d’entrer un peu plus dans l’aspect psychologique de ces enfants en souffrance. Comment appréhender la mort? Comment avancer et se reconstruire pour se permettre le bonheur? Comment faire face à la méchanceté et la mesquinerie des autres? Construire un lien avec les autres suite à un perte difficile demande beaucoup d’effort. Au Japon et surement ailleurs, on loue des amis pour une soirée, pour un rendez-vous alors pourquoi pas un grand-frère? La notion de créer un lien avec autrui devient une vraie question de société où la solitude devient une complice trop présente. Comment faire confiance et comment se protéger d’une déception? A chacun de trouver la justification de son choix.

Une histoire touchante qui nous donne envie d’aller plus loin.

L’avis La pomme qui rougit : « En bref, c’est un manga rempli de douceur. De l’émotion et des larmes étaient aux rendez-vous pendant ma lecture. J’adore le principe de ce manga, que je n’avais jamais vu avant pour ma part. J’ai vraiment hâte de savoir ce que la suite peut nous réserver.« 

L’avis de Tachan : « Pour conclure, j’ai été très surprise d’aimer ce titre que je pensais détester. Comme quoi, il y a encore parfois de très bonne pioche dans le catalogue de Delcourt/Tonkam. En plus, la série étant courte – 4 tomes terminés au Japon -, je sais dans quoi je m’embarque et ça me plait, parce que je ne pense pas que le titre nécessite un nombre de tomes trop important. Bref, je suis séduite. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s