En proie au silence – Tome 1 – Akane Torikai

Misuzu fait de son mieux pour faire son métier d’enseignante. Mais un poids lui pèse sur la conscience. Elle ne sait pas comment faire pour aller mieux.

4ème de couverture
Misuzu exerce ce que certains appellent le plus beau métier du monde… Mais entre le désintérêt de ses élèves et surtout la blessure qu’elle porte en elle, la jeune femme essaie tant bien que mal de mener son existence, la tête haute. Hélas, quand Minako, sa meilleure amie, lui annonce ses fiançailles avec Hayafuji, son petit ami de longue date, le quotidien de cette professeure vacille pour atteindre, peut-être, un point de non-retour. Pourra-t-elle trouver son équilibre dans une société si foncièrement inégale et injuste ?

Mon avis
En regardant la couverture, on ne peut à aucun moment se douter du contenu de ce manga. On voit une jeune femme de dos qui tourne son visage vers le lecteur et descend ces lunettes. Puis on nous informe que c’est une enseignante. On nous fait entendre les discussions d’étudiants obsédés par leur image et la sexualité. Le titre « En proie au silence » pouvait concerner quelque chose avec la scolarité nipponne. Il n’en ait absolument rien. Akane Torikai nous met face à des situations plus complexes, liés à des souffrances psychologiques et à la pression sociale très forte. Déjà, la mangaka souligne la persistance des réflexions faites aux femmes qui ne sont pas mariées. Elles doivent respecter des prérogatives comme être belle, rester mince, être soumise pour trouver un mari. Elles ont une date de péremption. Une femme peut-elle exister sans avoir d’époux et pire d’enfant ? Une question qui se pose vraiment dans un pays au taux de natalité très bas. Quelle est le rôle des hommes dans cette construction sociale ? Un élève a été vu sortant d’un hôtel avec une femme mariée. Cette information le rend intéressant au regard de certaines filles. La représente enseignante de classe doit lui demander de mettre un terme au rumeur pour éviter toutes plaintes éventuelles de parents. L’adolescent explique à Misuzu qu’il se sent victime de la femme qui a abusé de lui. Les femmes aussi peuvent avoir du pouvoir. Comment dire non quand on est abusé ? Comment résister face à l’oppresseur qui connaît les méthodes de manipulation ? Comment ne pas se sentir victime et coupable ? Un sujet très difficile à aborder car on parle de viol, d’agressions physiques et psychiques, d’actions sur le long terme, de soumission, de discrimination… Comment se sortir de ça sans être trop brisé pour se reconstruire ? La suite apportera éventuellement des réponses. Mais cette lecture est un uppercut qui sonne, qui blesse, qui rend triste et qui énerve. Entre la misogynie ambiante, des jeux d’influence, le harcèlement, le bilan reste bien déprimant. Toutes les relations doivent être en lien avec la sexualité et le rapport de force ?

Un manga engagé, triste et démoralisant sur le harcèlement et les agressions sexuelles. Est-il possible de s’en sortir et de ne plus souffrir de son mal-être ? 

L’avis de La pomme qui rougit : « Elle nous parle de violence, mais pas seulement physique. Elle nous parle de souffrance, d’inégalité. Un premier tome qui en promet beaucoup pour la suite. »

L’avis Les blablas de Tachan : « En conclusion, comme annoncé par l’éditeur français, En proie au silence est un titre qui ne peut pas laisser indifférentIl questionne notre société sur certains de ses vices cachés qui ne devraient plus l’être et qu’il faut dénoncer en plein jour. Mais pour le moment, je trouve le titre inabouti, alors que vu la réputation de l’autrice, je m’attendais à quelque chose de plus fin… »

L’avis de Les voyages de Ly : « Akata frappe fort avec ce titre choc sur la société, la vérité qui dérange et toutes les inégalités. Âmes sensibles et gens trop jeunes abstenez-vous. Les autres, n’hésitez pas à en parler avec quelqu’un de confiance. Le graphisme est agréable. L’idée dans le futur serait qu’au moins certains arrêtent les faux semblant, disent la vérité, arrêtent de considérer que tout cela est normal.« 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s