Blue au pays des songes – Tome 3 – Le retour d’aveugle – Davide Tosello

 Blue va se retrouver devant des obstacles difficiles auxquelles elle va devoir faire face. Le chemin s’annonce encore long. Toutefois au bout de ce dernier se cache une surprise de taille.

La barque où se trouve Blue vogue sur un espace marin rempli de déchets en tout genre. Quand elle touche enfin terre qu’elle n’est pas sa surprise face à une colline qui est un tas de d’ordures. « Quel triste spectacle. » Il faut qu’elle trouve quelqu’un. C’est alors qu’apparaît une petite bouteille qui n’a pas que deux mots à la bouche : « Yep ! Yep ! ». Sans comprendre ce qui lui arrive, la jeune fille est amenée au niveau d’un haut-parleur qui leur demande de la laisser maintenant. Une voix lui dit que c’est lui qu’elle vient voir et qu’il faut alors pénétrer dans la maison. Seulement voilà, à l’intérieur, on lui interdit d’ouvrir une porte rouge avec inscrit dessus : « Spirit of nothing ». Malgré les recommandations à ne pas la clencher, elle l’ouvre. « Je jette juste un coup d’œil ». Un terrible tigre se trouve derrière, un animal qui lui fait peur et habite parfois ces cauchemars. Par chance, elle peut vite la refermer même si un jour, elle devra lui faire face. Pour l’instant, elle doit faire le point avec le maître de ces rêves. Il va déjà l’aider à libérer sa baleine. C’est d’autant plus nécessaire au vu de ce qui les attend car la forêt noire s’approche d’eux rapidement. Une plongée dans l’essence des rêves devrait lui apporter des réponses. Une certitude elle doit lutter et cela dans un temps limité qu’importe où va la mener son chemin. Va-t-elle y arriver et s’en sortir indemne ?

Ce tome est très centré autour des déchets principalement en plastique. On dit même qu’il existe un continent qui ne contient que cela. Il est jeté directement sans passé par la casse recyclage ou traitement. Davide Tosello met son lecteur face à un indéniable constat de destruction dont chaque humain est responsable. « Le monde sera englouti par tout ce plastique si nous n’agissons pas rapidement ». Le message est clair et sans aucune ambiguïté. Par contre, la fiction après reprend le dessus. Nous savons bien que ce n’est pas en dessinant des yeux et une bouche que les bouteilles en plastiques vont s’animer de vie. Toutefois, une piqure de rappel sur le développement durable, amenée de façon pédagogique et onirique n’est pas de trop. Que le lecteur se rassure, l’histoire reste centrée sur Blue et son introspection. On se laisse porter page après page dans différents univers merveilleux où l’ombre n’est jamais loin. L’artiste trouve toujours le juste équilibre graphique pour nous emporter au-delà de ce que l’on peut espérer. Notre esprit d’enfant est titillé en tournant les pages où l’on espère secrètement que tout va bien se terminer. Les lecteurs attendent ce tome avec impatience depuis une année alors rien de plus normal de sentir curieux et anxieux. Un si jolie message d’espoir avec des morceaux à écouter, que demander de plus que cette fin en apothéose, si belle et délicate. Du moins, jusqu’à la prochaine aventure où l’on nous emmener.  « Les amis sont une famille qu’on choisit. Et une famille est éternelle. »

Une suite toujours aussi passionnante et palpitante.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s