Les mésaventures de la science – Anecdotes de chercheurs tout terrain – Jim Jourdane et 25 scientifiques

On a souvent l’image d’un scientifique derrière un ordinateur ou des fioles. Alors que la plupart vont vraiment sur le terrain. Et là, il peut leur arriver bien des mésaventures.

4ème de couverture
Rester collé à un crocodile, avaler accidentellement un fossile, ou voir la lave faire fondre ses chaussures… De vraies anecdotes illustrées des témoignages de scientifiques travaillant sur tous les continents, de la jungle colombienne aux glaces de l’Antarctique.

Biologistes, archéologues, entomologistes, volcanologues… chacun témoigne de son travail sur le terrain au quotidien !

Mon avis
Dès que l’on jette un coup d’œil à la couverture, impossible de détourner le regard. On veut vraiment ce qui peut se cacher derrière une femme qui court après un singe qui a un rouleau de papier toilette. La réponse se trouve dans le titre : « Les mésaventures de la science ». Jim Jourdane trouve le moyen de rendre drôle, pédagogique et compréhensible le travail d’un chercheur lorsqu’il va sur le terrain. Une façon très élégante de montrer la richesse des métiers qui existent et qu’ils puissent aussi être fait par des femmes. Ainsi on rencontre aussi bien Agata Staniewicz, biologiste et doctorante, Lilia Illes, biogéographe, Jessica Ball, vulcanologue et communicatrice scientifique, Christopher Schmitt, bio-antropologue et primatologue ou Adita Gangadharan, biologiste en conservation. En illustrant des personnes réelles, cela permet d’ancrer la recherche dans le même monde et la même époque que le lecteur. Et le prétexte de prendre une anecdote drôle et non-préjudiciable rend l’expérience plus sympathique et chaleureuse. C’est une manière de parler des méthodes de recherche, du pourquoi ces recherches, des lieux… Une jolie mise en bouge pour aiguiser la curiosité des plus petits mais aussi des plus grands. L’aspect graphique apporte beaucoup de douceur et de chaleur à toutes ces mésaventures. La seule déception est qu’il n’y a pas de suite. On ne découvrira pas d’autres personnes à travers le monde même si l’on se doute qu’il reste des choses à dire. Toutefois on se contente de la fin où l’on peut aller suivre les artisans de l’analyse sur leur site et sur twitter. On ferme le livre de bonne humeur et heureux d’avoir appris des choses.

Un livre à lire, à relire et surtout à partager avec les plus jeunes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s