Frigiel et Fluffy – Tome 10 – Le dieu déchu – Derrien, Frigiel et Sabella

Une ombre plane sur le monde. Frigiel et ses amis sont les seuls à pouvoir empêcher le pire. Un combat sans pitié s’annonce entre le bien et le mal.

Après de longues aventures, Frigiel et ses compagnons retournent dans leur ville. Quel n’est pas leur surprise de voir autant de destruction. Landre a tout détruit sur son passage pour se venger. Un tel carnage ne laisse pas insensible. D’autant plus quand Frigiel fait un rêve prémonitoire où il voit son oncle détruire tout le monde. Il faut agir avant que cela puisse se produire. Sans tarder, ils s’introduisent dans la prison de Metta où il avait de séjourner avant de s’enfuir. C’était un premier piège auquel ils vont pouvoir déroger. Une fois à Sandolia, grâce à beaucoup d’ingéniosité ils vont trouver des vêtements, des lamas, des armes et aussi une carte. Sur cette dernière on trouve une croix où se cache un trésor. Le lieu indique un temple d’une ancienne civilisation qui avait caché une tablette maléfique. Si les deux morceaux sont assemblés la fin du monde est annoncée. En aucun cas, cela doit se produire. Grâce à l’ingéniosité de nos héros, ils vont déjouer tous les pièges et arriver au moment fatidique où Landre va réunir l’objet. Par chance et par bravoure, l’union faisant la force tout va bien se finir, du moins, pour presque tout le monde.

Ce nouvel opus est un peu différent des précédents. Déjà l’action repose sur un rêve prémonitoire de Frigiel. Des dons de voyance commencent à apparaître et permettront des rebondissements singuliers pour la suite de la série. Puis l’histoire ressemble à la construction d’un récit d’aventurier cinématographique avec un quête d’un trésor comme dans « Indiana Jones ». On retrouve aussi bien le rythme que les épreuves à passer. Bien entendu, le bien triomphe à la fin du mal. Aucun doute que le lecteur, quel que soit son âge y voir la référence. Un clin d’œil appuyé qui devrait faire plaisir même aux fans de Minecraft. Tout le monde est heureux et peut repartir l’esprit tranquille. Frigiel et Jean-Christophe Derrien prennent un nouveau virage qui s’annonce dans les dernières pages. Après avoir été trois et un chien l’équipe est passée à quatre avec deux filles, deux garçons. Pour la onzième aventure, Frigiel va être en compagnie certes avec Fluffy, obligatoire mais aussi Alice. Que va nous réserver la suite avec ce duo atypique ? L’avenir nous le dira. Côté graphique, Sabella qui est là depuis quelques tomes s’affirme dans l’univers pour y apporter quelque chose de plus chaleureux, de plus dynamique. Le monde en carré se trouve plus en nuance et riche faisant en sorte que ce ne soit plus l’élément géométrique qui attire le regard en premier. Le trio poursuit avec brio son travail pour donner une autre vie à un jeu vidéo et à un regard de youtubeur. 

Une suite plus dynamique qui cloture un cycle pour de nouvelles aventures en trio.

4 réflexions sur “Frigiel et Fluffy – Tome 10 – Le dieu déchu – Derrien, Frigiel et Sabella

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s