A silent voice – Tome 5 – Yoshitoki Oima

Shoya vit de nouvelles expériences qui le déroute. Le sens du mot amitié et amour commence à devenir concret. Pourra t’il changer et devenir plus « normal »?

4ème de couverture
Après le succès de son recueil de nouvelles, Yoshitoki Oima a eu la bonne idée d’en faire un manga de sept tomes. A Silent Voice – Tome 5 poursuit les aventures de Shoko, jeune malentendante prise pour cible dans sa classe, et Shoya avec qui elle s’était liée d’amitié malgré des débuts difficiles ponctués de brimades et de harcèlement. La mangaka Yoshitoki Oima dessine des personnages aux traits fins et expressifs. Le scénario du handicap est bien mené et original pour un manga. Une histoire poignante et passionnante !


Mon avis
Shoya qui était solitaire et isolé des autres découvre le vrai sens de l’amitié avec Tomohiro. Un jeune garçon qui le suit partout et qui a de la suite dans les idées. Ce projet de film rassemble une petite troupe d’adolescents différents. Pourquoi se sont-ils liés? N’y a t’il que le film qui peut les rassembler? Comment trouver cela normal pour notre héros? Son passé qui le poursuit revient sur la table et il n’arrive pas à se pardonner. Et ceux qui étaient témoins sont présents autour de lui et remous la boue. Quand la vérité ressors, du moins un point de vue tout dérape. Mais cela était sans prendre en compte le personnage central, Shoko, la principale intéressée. Sa différence ne l’a jamais empêché de se faire des amis, de sortir et d’essayer de trouver le bonheur. Un moyen devrait lier Shoya et Shoko pour que chacun puisse laisser libre champs à leurs émotions. Yoshitoki Oima a préparé le terrain pour ça car nous approchons de la fin de la série. Un premier amour mêlé de culpabilité, de pardon et d’acceptation de soi est prometteur au niveau scénaristique. Le handicap est montré à la fois comme un frein à la socialisation et aussi un atout à la tolérance. On se laisse porter par ce récit pour lequel on attend l’heureux dénouement.

Un tome tout en nuance émotionnel qui explique la difficulté de se trouver lorsqu’on est adolescent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s