Chroniques de jeunesse – Guy Delisle

Les vacances scolaires sont une opportunité de trouver un petit boulot et gagner de l’argent. Guy Delisle est lui aussi passé par là et raconte sa jeunesse. Que diriez-vous d’aller dans une usine à papier?

4ème de couverture
Vous ne le saviez peut-être pas mais avant d’être un célèbre auteur de bandes dessinées, le jeune étudiant Guy Delisle a travaillé trois étés dans une usine à papier. À partir de cette expérience de jeunesse, il dresse un portrait drôle et tendre du monde du travail et questionne les relations qu’il entretient avec son père, lui-même salarié dans l’usine.

Mon avis
Quand on entend parlé de Guy Delisle, on pense soit à ces voyages en Birmanie ou Jérusalem et aussi ses guides de mauvais père. Dans son dernier ouvrage : « Chroniques de jeunesse », il change totalement de registre. Il va aussi se raconter mais à travers un retour vers le passé, quand il bossait pendant ces vacances dans une usine à papier au Québec. On découvre certes un lieu assez singulier dont on voit rarement le fonctionnement. Toutefois, on apprend ce qui a contribué à la véritable vocation de ce dessinateur bd qui a fait sa place dans le 9ème art. Maintenant, son trait est rôdé ce qui n’était pas le cas dans sa jeunesse. D’ailleurs, il introduit un peu la couleur avec le gris et aussi le jaune. Une innovation visuelle qui s’apprécie autant que le noir et blanc et les nuances de gris de ces précédentes œuvres. Les pages se tournent simplement avec le sourire avec les mésaventures qui peuvent arriver dans ce genre d’usine et ce léger conflit entre les anciens et les intérimaires. Le dessinateur dresse le portrait d’une société, d’hommes qui trime pour un peu de confort sans omettre un aspect très personnel. Il évoque sa relation assez distante avec son père qui était là sans être présent. Cependant, il ne va jamais dans le côté obscur des sentiments larmoyants ou apitoyants. Il ne franchit jamais cette frontière qu’il s’est fixé et qu’il ne dépasse jamais. Un ouvrage qui va peut être surprendre les fans de l’artiste. Au final, on est content quand même et on lira le prochain tome.

Une bd qui saura vous rappeler certains souvenirs de leur jeunesse et leur fera passer un bon moment.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s