La météorite de Hodges – Fabien Roché

Il a des femmes qui ont une vie ordinaire comme Mme Hodges. Puis un jour, il leur arrive un événement extraordinaire et leur vie change à jamais. Voulez savoir ce qui leur est arrivé?

4ème de couverture
1954, Sylacauga, Albama, une météorite tombe du ciel et vient frapper Ann Elizabeth Hodges dans sa maison. De ce fait divers réel, Fabien Roché tire un album-enquête somptueux à la fois érudit, étonnant et passionnant. Frappée chez elle par une météorite tombée du ciel, Ann Elisabeth Hodges vit sa vie transformée par la célébrité, elle qui était devenue la première humaine heurtée par un corps céleste. Au travers d’un jeu graphique époustouflant, Fabien Roché vous propose de découvrir cette histoire vraie sous différents angles : personnel, astronomique, historique, judiciaire, poétique et bien sûr… émouvant.

Mon avis
Deux choses surprennent tout de suite lorsqu’on se plonge dans cette bd. Dans un premier temps, l’aspect graphique qui est bien loin de cette fameuse ligne claire. On sent l’inspiration du comics et du travail de Chris Ware avec ses réalisation en petites cases. Elles servent aussi bien à donner une dynamique à un récit un peu statique qu’une approche un peu plus ludique. Il choisit aussi de travailler en bicolore entre le marron et blanc et avec un trait relativement fin. La forme va même prendre le dessus sur le fond. On a l’impression d’être emporté dans une singulière expérience du 9ème art. A t’elle des limites? A t’elle des frontière? L’histoire de cette infralittérature est riche et montre la perpétuelle influence des uns sur les autres, qu’importe les époques et les pays. Dans un second temps, Il aborde une histoire qui se résume en 3/4 phrases. Fabien Roché a décidé d’en faire autre chose, de consacrer un album entier à la première personne touchée par une météorite. Il montre d’un côté, la tournure factuel de l’évènement où Ann Elizabeth est frappée à la main et ventre par une météorite dans le salon où elle fait une sieste. Puis il évoque aussi bien les différentes types de météorites, celles qui ont été trouvé sur terre, leur valeur économique… En parlant bien entendu des conflits de propriété de la pierre qui a coûté beaucoup de temps et d’argent au couple Hodges. Mais le créateur reste concentré sur le parcours d’une femme qui n’était pas grand chose avant qui lui arrive quelque d’incroyable et qui redevient le néant après. Ce caillou qu’elle croyait une forme de providence qui allait lui apporter argent et réussite à fait le contraire. Là voilà devenu peu de temps après divorcée et meurt de calculs rénaux. Une belle occasion de dresser un portrait de l’Amérique des années 50 avec l’essor de la société de consommation. Les marques de cigarettes, de lait… créent des programmes et se mettent en avant. Fumer ne tue pas bien au contraire cela permet d’avoir une belle journée. Une manière de tenter les consommateurs sans qu’ils ne puissent réfléchir. Le divertissement est là partout, aussi bien pour parler d’un changement de quotidien pour une américaine ordinaire que manger des pops corns d’une marque particulière.

Une travail atypique aussi bien dans la forme, dans la taille et le fond qui saura séduire ceux qui aiment les étoiles que les récits singuliers.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s