Oh my cats! – Kotsubu Sakaki

Quand son compagnon de tous les jours est un félin, on est là pour eux. Leur propriétaire ne sont-ils pas prêt à tout pour leur faire plaisir? En voulez-vous la preuve?

4ème de couverture
Les chats sont des dieux !
Le manga le plus réaliste sur la vie et le comportement des chats domestiques ! »Chaque jour à m’occuper d’eux est un vrai bonheur… Mes chats sont des dieux vivants. ‘
Découvrez le quotidien félin de la mangaka Kotsubu Sakaki, de ses deux chats Bobo (la mère)
et Mini (le fils), ainsi que de tous leurs amis !

Mon avis
Les mangas avec des chats on fait un raz-de-marée en France. Il faut dire que les japonais adorent les chats mais que bien souvent ils ne peuvent pas en avoir chez eux. C’est pour cela qu’ils ont inventé les bars à chats. Quoi de plus normal de trouver des mangas sur ce sujet à toutes les sauces? On y lit le quotidien d’un chaton qui découvre le monde, de chats qui se battent dans la rue et surtout le quotidien des maîtres complètement gagas de leur animal de compagnie. Ce manga se range dans la dernière catégorie. Kotsubu Sakaki raconte sa vie avec ses deux chats Bobo et Mimi. Elle voulait des chats affectueux et câlins et ce n’est pas le cas. Bien au contraire. En effet, le chat est comme l’humain certains sont plus adorables que d’autres plus sauvages. Alors pour combler ces espoirs, elle attend que Bobo dorme pour le caresser. Mais lorsqu’il se réveille, il faut attention à ces mains car lui sort les griffes directement. Il faut s’adapter à eux. Après tout vous vivez chez eux et il y a des choses que vous vous interdisez. Par exemple, le chat dort profondément au milieu du lit, vous n’allez pas le déranger et aller prendre un petit bout du lit. Une histoire que l’on m’a déjà raconté en mode vis ma vie. Aucun doute que les propriétaires se retrouvent dans ce portrait sans concession d’une passionnée/accro de chat. A un moment, elle ramène un chaton abandonné qui est très affectueux. Elle lui a trouvé de nouveaux propriétaires car ces chats antisociaux lui ont bien fait comprendre leur mécontentement. On voit bien que cette situation lui a été difficile cependant au combien drôle vue de l’extérieur. En effet, ce manga s’adresse majoritairement à ceux qui savent que la vie avec un chat au quotidien dans son chez soi est une aventure. Il faut gérer les séances d’affinage de griffes sur les portes, l’inintérêt d’acheter des jouets pour chats ou la peur du vétérinaire. Parfois, il faut se ravir d’un geste tendre sans en demander plus. Les chats restent des animaux indépendants même s’ils n’hésitent jamais à vous demander à manger quand ils ont faim. Et ils savent se faire aimer au-delà de toutes frontières raisonnables.

Un manga qui devrait faire bien rire les propriétaires de félins. Voir sa vie en bulle doit avoir quelque chose de satisfaisant.

7 réflexions sur “Oh my cats! – Kotsubu Sakaki

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s