La petite faiseuse de livres – Tome 4 – Miya Kazuki You Shina et Suzuka

Maïn s’approche de plus en plus de son objectif. Le papier va commencer à prendre vie sous ces mains. Est-ce le début d’une nouvelle vie?

Maintenant que le contrat a été signé, il faut trouver la méthode pour fabriquer du papier. Il faut penser à tout, aussi bien aux matériaux qu’aux machines. Une étape assez difficile surtout quand on doit juste faire appel à ses souvenirs d’un autre temps. Mais il en faudrait plus pour l’empêcher d’aboutir à son projet et d’écrire des histoires. Maïn est dans le corps d’une enfant fragile, elle doit alors s’adapter à ces compétences. Heureusement qu’elle peut compter sur Lutz, son partenaire, pour les travaux de force, la connaissance de la nature, son soutien psychologique.. A eux deux, ils vont arriver à faire le nécessaire. Grâce à de nombreuses expérimentations, des feuilles blanches commencent à poindre le bout de leur nez. Un marché s’annonce des plus florissants surtout que les utilisations restent assez large et rencontrera sans souci du public. En plus, la jeune fille a un autre produit à vendre qui devrait aussi avoir de la demande. Il faut juste avoir l’agrément du responsable qui va céder au charme des enfants.

Quelle charmante histoire de cette petite fille qui veut absolument créé des livres. Ne saurions-nous pas triste sans avoir des ouvrages dans lesquels nous plonger? Par contre, se souvenir comment fabriquer du papier me semble bien compliqué, voir impossible. Faut-il éventuellement déjà essayer pour savoir ce que nous en retiendrons? Les étapes de fabrication avance relativement bien et cela créé un bon dynamisme dans la lecture. Ils testent, ils se trompent, ils ressaient comme on le ferait dans la vraie vie. Le côté pratique laisse un peu de place à la magie qui est en arrière plan. Même si Lutz n’est pas très malin, il se rend bien compte que son amie a bien changé depuis 1 an. Elle sait lire, compter et même négocier un contrat. Le secret va être révélé ce qui ne changera rien à leur relation ou presque. Car de cela va naître une autre chose qui va jouer un rôle non négligeable dans cette série en 7 tomes. Nous avons dépassé le milieu et tous les personnages sont installés. Nous avons envie d’aller plus loin avec ce duo audacieux et complice. Les mangakas apportent beaucoup de douceur, de bienveillance et de gentillesse aussi bien au niveau scénaristique que graphique. Ainsi l’oeuvre peut-être lu par toute la famille et discuter sur ces impressions. Après tout les enfants ont-ils conscience de ce qu’est le papier? Une façon aussi de sensibiliser les plus jeunes (à défaut des plus vieux) au recyclage.

Une suite tout en délicatesse dans la suite des précédentes aventures. Vivement la suite.

L’avis de Les voyages de Ly : « Il est toujours aussi plaisant de la voir faire des efforts, de voir les étoiles dans ses yeux quand on parle de livres, et elle ne se décourage pas. Parfois, elle se laisse même totalement emportée par sa passion. »

L’avis de Les blablas de Tachan : « Pour ne pas changer, cette série continue à se lire toute seule. On connait bien les personnages désormais et on est attaché à eux. Il était donc temps de faire évoluer le récit, ce que l’autrice a su faire pour apporter plus de corps à son histoire. Maintenant, il serait chouette d’en faire de même avec le décor. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s