The ancient magus bride – Tome 11 – Koré Yamazaki

La vie au collège n’est pas de tout repos. Chisé doit faire face à ses ressentis avec ces nouveaux camarades. Du conflit ne peut-il naître de belles histoires d’amitié?

L’église a décidé de pas laisser Elias tranquille. Apparemment, son surveillant n’est pas assez rigoureux. C’est une chance que Gabriella puisse agir vite en suivant son instinct. Un petit tour de magie et ce porte parole de l’église va rentrer les mains vides à la maison. Au final, il n’aura rien à signaler. Pour l’instant Elias et Simon Callum vont rester à veiller l’un sur l’autre. Pour combien de temps? Nous ne le savons pas encore. Chisé de son côté, tente de se rapprocher des autres élèves même si ce n’est pas facile. Surtout que chacun à une histoire en lien avec sa famille et un lourd passif. Seulement, elle est totalement différente et prend les gens comme ils sont. Une chose pas très facile pour tout le monde. Ivy a la peur inscrite dans son ADN. Et il ne sait pas comment faire face quand on découvre son secret : c’est une gorgone. Toutefois, cela ne semble pas trop choqué les autres. Ils possèdent tous une singularité, d’ailleurs c’est la raison de leur présence au collège. Le début d’une belle amitié?

On pouvait pensé qu’Ivy était un être dangereux qui allait mettre le chaos dans le collège. Koré Yamazaki nous a bien eu. Elle a induit en erreur le lecteur pour mieux le tenter afin qu’ils poursuivent son aventure de lecture. Mission accomplie car en plus de s’être attaché à nos deux héros, on veut en savoir plus sur tous ces adolescents. La mangaka a semé quelques graines d’informations avec des grandes familles ayant chacune un don particulier. La dessus se rajouter des rivalités d’un autre temps qui ne devraient plus avoir lieu. Mais on le sait bien dans la vie réelle que des conflits de générations passées sont toujours des prétextes à la haine et la violence. La présence de la slay vega peut-elle tout changer? Le personnage qui attire l’attention lui fait référence à la mythologie grecque avec la gorgone. Ici, elle est incarnée par un jeune garçon timide, renfermé et méfiant. Une approche originale qui signifie que rien n’est écrit dans la pierre, on peut modifier les choses en les rendant meilleures. Les aprioris d’une époque ne doivent pas rester éternels. Un principale valable pour Chisé bien entendu. On trouve aussi une réflexion sur la notion de famille, de couple, d’amis. Comment faire quand on est des créatures différentes qui doivent s’amadouer? L’amour n’est pas une notion si facile à amadouer.

Une suite en douceur qui installe des liens qui s’annoncent forts et pérennes.

L’avis Les blablas de Tachan : « Dans The ancient magus bride, Koré Yamazaki continue tranquillement à développer un paisible tranche de vie fantastique autour de créatures touchantes et de plus en plus humaines. Si c’est mignon et que ça émeut le lecteur, je ne peux m’empêcher de ressentir quand même une pointe de frustration tant j’espérais voir le récit prendre une autre ampleur avoir l’arrivée de Chise dans cette école. Alors c’est sympa mais il manque un petit quelque chose. »

L’avis Le voyage de Ly : « La réflexion et l’ouverture d’esprit sont vraiment des choses importantes et intéressantes dans cette série. Encore une fois un très bon et très beau tome, très intense par moment ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s