Arte – Tome 12 – Kei Ohkubo

Arte doit arriver à trouver l’essence de son modèle pour faire son portrait. Va t’elle arriver l’élément déclencheur? Arrivera t’elle à faire quelque chose à la hauteur de ses espérances?

Maintenant que dame Irène et Arte sont dans la cachette secrète, elles peuvent ouvrir leur coeur. Arte a déjà fait part de son inclination pour son maître. Elle ne se sent pas prête à lui avouer ses sentiments. Un jour, cela sera peut-être l’occasion de partager chacun leurs émotions. Dame Irène va répondre à toutes les questions que se pose la jeune artiste peintre. Sans retenu, elle va lui dévoiler sa jeunesse enfermée avec sa mère pendant presque toute sa vie. Elle croit en l’amour grâce à elle car elle vénérait son époux de façon inconditionnelle même quand il la trompait. Et comme son frère va la marier, il lui permet de découvrir le monde avant de devenir à son tour une épouse. Cette destinée de lui fait pas peur car elle est persuadée que l’amour l’attend qu’importe si c’est réciproque ou non. Arte admire ce courage et cette détermination dans le regard. Elle n’a pas besoin de plus d’informations. D’ailleurs, l’inspiration va venir d’un coup et le tableau va être une réussite. A tel point que le Monseigneur Silvio veut l’utiliser pour infiltrer la cours d’Espagne, qu’elle soit consentante ou non.

C’est toujours un vrai plaisir de retrouver Arte. Surtout que l’histoire avance de façon cohérente et sans ralenti. La mangaka nous offre une véritable histoire construite qui nous emporte page après page. Après que notre artiste a dévoilé son histoire, c’est autour de son amie d’en faire autant. Elle nous délivre toute sa jeunesse coupée du monde et heureuse. Une façon d’aborder les enjeux politiques d’avant où les hommes veulent garder le pouvoir et pour cela ils sont prêts à tout. Même à faire passer leur mère pour folle ou vendre leur soeur pour mariage tant que derrière ils peuvent devenir roi ou prince. Les femmes n’ont pas leur mot à dire. Et là-dessous, ce rajoute la religion qui est aussi une histoire de pouvoir et d’hommes. Ils ne veulent pas perdre de leur influence, de leur argent, de leur terrain… Et pour conserver cela, ils sont prêts à tout aussi. D’ailleurs, le tome se termine par les menaces qui vont tomber sur Arte. Va t’elle pouvoir refuser et rester en sécurité? Un accident est si vite arrivé et qui se préoccupera de la disparation d’une apprentie peintre? Une ouverture audacieuse qui invite à s’interroger sur la suite. Comment va se faire l’équilibre entre amour, art et pouvoir? Affaire à suivre.

La suite se fait tambour battant avec de nombreux rebondissements et de passion.

L’avis Les voyages de Ly : « C’est toujours un pur régal, quel plaisir de retrouver Arte. »

L’avis Les blablas de Tachan : « Dans un style parfaitement maîtrisé, l’autrice continue à nous proposer une histoire solide mélangeant vérité historique et fiction. Je suis fan de cet arc avec Irène et de ce qu’il révèle sur Arte artiste et Arte femme. »

13 réflexions sur “Arte – Tome 12 – Kei Ohkubo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s