Le cinérêve – Tome 1 – Le mystère Hortensia – Anne Didier, Roland Garrigue et Catherine Duval

Angustin Poussin est un jeune garçon bien curieux avec beaucoup d’imagination. Et son intrépidité va l’emmener sur des chemins qu’ils n’auraient jamais imaginé. Va t’il pouvoir s’en sortir?

Entre inventer des histoires et observer la voisine, Augustin et sa chienne croquette n’a pas le temps de s’ennuyer. Un jour presque comme les autres, il a pénétré dans la maison d’Hortensia la fleuriste. Ces plantes sont très étranges ce qui a tendance à titiller sa curiosité. Mais là, il assiste à quelque chose. Le maire est furieux car ces propositions fleuries pour décorer la ville ne le satisfont pas du tout. Il veut que cela soit le plus beau possible pour garder son label de ville fleurie. Quelque chose perturbe ces amis naturels et elle ne sait pas quoi. Il entend aussi un morceau d’une conversation téléphonique où on parle de l’inauguration du cinérêve. Rien ne lui fera rater ce rendez-vous très prometteur. D’ailleurs, cela lui permettra de mieux gérer le harcèlement moral qu’il subit de la part d’un autre élève et d’un enseignant. Le jour J, il va faire une expérience extraordinaire en allant dans un rêve avec son compagnon canin. Seulement voilà, des gens contrôlent les enchanteurs et enchanteresses. Alors ils se hâtent de se cacher dans l’espace des cauchemars. Le souci est que des monstres vont se mettre à les poursuivre. Et même en trouvant la sortie, ils continuent à être à ces trousses. Sans le faire exprès, les deux compères pénètrent dans le rêve de Mme Hortensia. Elle leur demande de terminer son rêve et elle va affronter les monstres. Le problème est que sa voisine n’est pas revenue. Que peut-il faire?

Comment ne pas avoir envie de céder à la tentation de lecture avec un titre comme « Le Cinérêve »? Surtout avec une couverture aussi mystérieuse avec ce bleu indigo et un garçon qui peut passer une main à travers un filtre étrange. Et nous ne sommes pas déçus en entrant directement dans l’histoire. Le dessin de Rolland Garrigue est à la fois enfantin et plein de magie. On se laisse porter dans cet univers fantastique avec l’innocence des enfants. Les couleurs qu’il a choisi avec Anne-Sophie Dumeige contribue à cette douce naïveté attachante. Anne Didier et Catherine Duval abordent de nombreux sujets comme la curiosité enfantine, la désobéissance aux adultes, l’envie de rêver, l’amitié… Sans oublier un sujet moins mignon le harcèlement scolaire que subit notre héros par un élève qui se moque de son nom : Poussin et aussi un enseignant qui n’hésite pas à l’humilier devant les autres que cela soit au tableau ou soit à la piscine. C’est difficile à vivre au quotidien. Le soutien de son amie le rassure. Ce qui ne l’empêche pas de repousser toujours les limites et découvrir que la magie existe. Seulement voilà, en allant trop loin, il se retrouve embêté. Que va t’il faire pour se sortir d’une telle situation? Nous pourrons le savoir en lisant la suite qui est très prometteuse. On n’a pas envie de rester sur cette expectative. Et quelque chose me dit que ces 5 talentueux artistes nous réservent des surprises plaisantes.

Un premier tome très accrocheur qui ne peut que nous donner envie de continuer dans le Cinérêve.

4 réflexions sur “Le cinérêve – Tome 1 – Le mystère Hortensia – Anne Didier, Roland Garrigue et Catherine Duval

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s