The promised neverland – Tome 14 – Kaiu Shirai et Posuka Demizu

La liberté n’est éventuellement pas trop loin. Vivre sans crainte pour l’ensemble des enfants va être possible et sans craindre de se faire dévorer par des monstres. N’est-ce pas trop beau pour être vrai?

Quel bonheur d’avoir rencontré d’autres enfants qui ont pu fuir. C’est William Minerva qui les a envoyé à leur rencontre. Il faut aller se rendre à leur repaire. Le souci est que Chris est gravement malade et sur place, il n’y a rien pour le soigner. Pas le choix, les seuls médicaments à proximité sont dans une ferme. Ils forment une petite pour partir en expédition. Rien ne se passe comme prévu. La sécurité a été renforcée depuis les derniers incidents. Les petits jeunes n’étaient pas au courant de ces modifications. Grâce à leur ingéniosité et l’aide d’un redoutable combattant, ils peuvent fuir et soigner le petit garçon. Maintenant, ils peuvent aller dans le lieu plus sécurisé et une surprise attend Emma et Ray. Sur place, il y a le boss qui veut rencontrer ces jeunes arrivants. Quelle ne va pas être la surprise en voyant Norman. Mais il n’est plus le garçon d’avant. Son ingéniosité est au service d’un nouveau monde. Sa parole est-elle vraie? Emma ne veut pas que l’on tue tous les monstres. Faut-il jouer le même rôle qu’eux? N’est-il pas mieux d’essayer de construire des choses ensemble à construire?

Pas le temps de souffler dans la série. Nous voilà dans un nouveau rebondissement. Des jeunes comme nos héros mais avec un truc en plus : leur force. Ils ont été dans une ferme où l’on a réalisé des expériences sur eux et chacun a développé une compétence spécifique. Norman a changé ce qui est normal d’autant plus qu’il a pris l’identité de William Minerva. Pour sauver tous les enfants des fermes, ils proposent de tuer tous les monstres. Pourquoi un tel choix? Emma n’est pas d’accord, elle pense que l’on peut vivre en harmonie avec les monstres. Il y en a qui survivent sans manger d’humain. Qui ment? Vous avez compris le parallèle sur le fait qu’il est possible de vivre avec des animaux sans devoir les consommer. Le message végan se poursuit. Saura t’il toucher son public? Surtout que là, les humains mangent les monstres qu’ils tuent. Si les animaux prenaient le pouvoir, mangeraient-ils les humains? Une réflexion philosophique qu’il faut se poser par rapport à ces choix éthique alimentaire. Va t’on devoir faire face à une lutte morale entre Emma et son meilleur ami, Norman? Surtout qu’il dit une chose et que pour l’instant, on sait que c’est à demi-vrai. La suite est prometteuse.

Peut-on faire une société respectueuse des personnes et de leur nature? Une discussion qui n’a pas de réponse idéale et vraisemblable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s