Born to be on air! – Tome 2 – Hiroaki Samura

Minare l’a encore très mauvaise par rapport à son ex. Une bonne dose de colère qui lui sert à la radio pour transmettre des émotions fortes. Cela sera suffisant?

Ce n’est pas toujours facile de gérer son boulot à la radio et le service au restaurant de curry. Surtout quand très tôt le matin, elle fait une intervention impromptue à la radio. Pas quelque chose ordinaire. Elle prend la parole juste avant son créneau et se fait passer pour une tueuse qui veut assassiner son ex. Après tout, il lui a volé 500 000 yens pour partir sans laisser d’adresse. Cela mérite bien de faire parti d’une fiction où elle va en finir avec lui. Même si la fin a été interrompue sur une ouverture des plus mystérieuses. Puis le programme de la station reprend de façon ordinaire. Sur internet, des gens ont entendu et ont été intrigués. Ils veulent savoir si c’est vrai ou si c’est une intox. L’appât a fonctionné et Minare va donner vie à une histoire d’extraterrestres, de survivants, de clones… Le tout avec des professionnels du bruitage. Est-ce le début du succès? Au niveau personnel, elle revoit son ex qui voulait la remercier de lui avoir sauver la vie lors de son émission radio. Et pour cela, il lui donne 25 000 yens. Un premier remboursement sur ce qu’il lui a emprunté. Ce geste remet en cause sa fureur car cela colle bien avec lui. Va t’elle se faire repiéger de nouveau par l’amour?

Après le premier tome, je ne savais vraiment pas ce qu’allait réserver la suite. Et je ne m’attendais absolument pas à cette aventure. Notre héroïne qui n’a pas sa langue dans sa poche va dévider sa colère et son imagination sur les ondes. Hiroaki Samura décide de faire un clin d’oeil à une pièce radiophonique inspirée du célèbre roman de H.G. Wells. la « Guerre de Monde » par Orson Welles. Des gens avaient vraiment crus que des extraterrestres allaient envahir les Etats-Unis et ont commencé à fuir n’importe où. Mais nous ne sommes plus en 1938 et les gens sont un peu moins crédules. Ce n’est pas avec une information à la radio qui va les convaincre. Toutefois, en parlant de femme meurtrière qui fait part de ces ressentis cela titille la curiosité. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder le nombre de magazines du type « Détective ». Le mangaka trouve le juste équilibre entre la référence SF et histoire d’amour. Nous assistons un triangle amoureux où Minare est convoité par son ex manipulateur et son collègue au restaurant de curry. Va t’elle en choisir l’un d’entre eux? Va t’elle apprendre à tracer son chemin seul? Va t’elle participer plus activement au scénario des prochains épisodes afin qu’il soit moins sexiste? Est-ce que la public va accrocher? Va t’elle quitter le restaurant? On veut en savoir plus aussi bien sur le show que sur la confiance en soi de notre Minare.

Un tome qui met en avant l’imagination, l’amour et l’amitié en lien avec la radio. Tous les ingrédients sont réunis pour nous inciter à aller plus loin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s