Aung San Suu Kyi, Rohingya et extrémistes bouddhistes – Frédéric Debomy et Benoît Guillaume

Comment comprendre la situation tendue en Birmanie? Frédéric Debomy et Benoît Guillaume se sont rendus sur place pour mener leur enquête. Ils partagent avec nous leur pérégrinations.

Tous le monde connaît le nom d’Aung San Suu Kyi qui a reçu le Prix Nobel de la Paix en 1991 et qui symbolisait la vraie démocratie. Alors quand elle a été libérée et mise à la tête du pays, beaucoup d’espoir était présent aussi bien du côté des autochtones que de la communauté internationale. Pourtant, très vite, la déception est au rendez-vous. Les dossiers sensibles le deviennent de plus en plus comme la vie des rohingyas, les extrémistes bouddhistes, le pouvoir des militaires, la déconsidération des femmes… Pour essayer de comprendre ce qui se passe Frédéric Debomy et Benoît Guillaume se rendent sur place et vont rencontrer les différentes parties. Très vite, ils sentent sur place une tension palpable dans l’air. Aidés par des contacts qu’ils s’étaient faits sur place précédemment, ils tentent aussi bien de recueillir la parole de ceux qui luttent pour un pays plus tolérant que ceux qui sont du côté des extrémistes. Le chemin est semé d’embûches car la surveillance se trouve partout. Les propos entendus ne peuvent laisser indifférents. Où se trouve la vérité entre tout ce qu’ils entendent et lisent? Est-il possible d’expliquer de telles tensions sociales au vue du passé et de la force des militaire? Est-ce possible de changer? Et y a t’il des forces assez légitimes sur place pour le faire? Difficile de vraiment trancher toutefois le concret n’est pas contestable. Les champs des possibilités vers le chemin de plus de tolérance semblent difficile.

On pense souvent que le bouddhisme est une religion très pacifique. D’ailleurs, lorsqu’on visite des musées d’art asiatique, on en ressort également avec cette image. Pourtant, à travers l’Histoire, il y a des traces de moines combattants et en Birmanie, les choses sont poussées plus loin avec des extrémistes bouddhistes. Une partie du problème repose sur leur influence comme celle du bonze Wirathu qui incite à la violence et la haine. Les religieux ne pensent pas tous ainsi et certains défendent même les rohingyas, minorité musulmane persécutée du pays. La complexité de la situation se fait sentir au fur et à mesure de leur progression de leur recherche. Il en ressort un sentiment d’injustice, de cruauté et de discriminions assez sommaire. Et faire la lecture à ce jour de ce roman graphique publié en 2020 sonne très différemment surtout au vue de la situation actuelle avec la reprise au pouvoir des militaires. On pressentait cette hausse de la fureur qui est devenue encore plus concrète pour l’ensemble de la population. La question de l’identité devient encore plus prégnante. Mais comme le souligne très bien Frédéric Debomy cette notion d’identité est un sujet sensible partout même en France. On entend souvent cette question « qu’est-ce qu’un vrai français? », un leitmotiv pour les extrémistes qui s’en frotte les mains. Le problème est international. Benoît Guillaume nous plonge au coeur de cette enquête grâce à la force de ces couleurs complémentaires avec le bleu et le jaune et la rupture avec les nuances de rouge. Un travail qui n’est pas sans évoquer les carnets de voyages. Les pages se tournent avec émotions et réflexions. Un ouvrage à lire absolument pour mieux saisir un pays au passé complexe et à l’avenir flou.

Un duo complémentaire qui sait chercher pour comprendre et partager. Comment ne pas faire une sorte de parallèle avec notre pays avec des paroles de haine et de rejet d’une fausse différence?

Une réflexion sur “Aung San Suu Kyi, Rohingya et extrémistes bouddhistes – Frédéric Debomy et Benoît Guillaume

Répondre à Bidib Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s