Lucha Libre – Tome 1 – The Luchadores Five – Jerry Frissen, Ines Vargas, Nikola Witko et Bill

La veuve et l’orphelin ne sont pas tranquille dans les rue de Los Angeles. Qui va faire le ménage pour que chacun se trouve en sécurité. Qui osera affronter les loup-garous ?

« East Los Angeles, 3 a.m., la ville dort… Paisiblement ? Non, on ne dort jamais paisiblement à East L.A.. Qui pourrait se reposer quand les gangs ont pris possession de la ville ? » En voilà une bonne question. Où sont les héros qui portent des slips sur leur legging ? Mais 5 hommes ont décidé de faire la différence. Ils portent des masques en hommage à leurs héros de la lucha libre. « Pourtant, malgré tout le bien que nous faisons à la communauté, mes voisins se foutent en permanence de ma gueule… De toute façons, je m’en fous, parce que moi, El Gladiator, je les emmerde. » De toute façon, ils font de leur mieux pour affronter les fauteurs de trouble comme ces loups garous. Les extraterrestres Grichka et Igor vont peut-être changer la donne. En tout cas, ils seront en retard à leur rendez-vous avec les gars en costume. En attendant, le gang des français vient pour la baston. Après on discute, le temps d’une trêve. Il y a un géant vert qui se balade dans la ville et ça ne va pas du tout. Les cosmonautes de leur côté, sont retenus par une étrange tribu dont le chef est le sosie d’Elvis. Un gars qui voit l’avenir se profiler positivement pour lui. « Je suis le futur de cette grande nation ! ». Que veut-il ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Lucha Libre c’est un peu ma jeunesse. Je les ai découvert chez les Humanoïdes associés lorsque je faisais un stage. J’avais trouvé le concept innovant et original. Il faut dire que l’image de la maison d’édition reste assez vieillotte et repose encore sur des succès comme La Caste des métabarons. Il fallait proposer autre chose sur le marché et cette série avec un petit format souple semblait la bonne idée. Le format est calqué sur celui des comics avec du texte et d’autres histoires. Je trouve ça très malin. Le hic a été de se faire connaître. Angoulême a été un beau moment même s’il ni avait pas tellement de curieux éclairés. D’ailleurs, on voit bien que cette idée était lumineuse car on trouve maintenant des séries françaises publiées sous ce format. Les Humanoïdes associés étaient-ils des précurseurs ? En tout cas, bien des années après, je relis avec grand plaisir les aventures de ces loosers de lucha libre. Sans oublier l’histoire de ce sport de divertissement, les aventures du profesor Furia et de celles de Los Luchadoritos. J’ai hâte de découvrir les prochains évènements que nous réserve cette série à potentiel.

N’hésitez pas à ouvrir cet exemplaire pour aller dans les rues de LA où la violence règne. Les luchadores veillent ou du moins, ils essaient.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s