Charlotte et moi – Tome 2 – Olivier Clert

Maintenant que Charlotte et Gus sont à Paris, peut-être trouveront ils les réponses à leurs questions. Parfois, il faut faire face à ce que l’on n’espérait pas découvrir. Vont-ils arriver à surpasser leurs vagues d’émotions ?

La mère s’est aperçue de l’absence de Gus et est persuadée que quelqu’un l’a enlevé. Et comme on l’a vu avec cette étrange fille obèse de l’immeuble, elle ne peut être que la cause de sa disparition. Mais il se trouve que les deux enfants voulaient aller à Paris pour des raisons différentes. Gus veut retrouver son papa et Charlotte veut retrouver sa mère qui l’a abandonné bébé. Malgré son physique imposant, la jeune fille est en retard mental et ne ferait jamais de mal à une mouche. Elle ne connaît pas grand-chose du monde car elle vit recluse depuis bien longtemps. Toutefois, même si la capitale est la ville de tous les possibles, il faut accepter aussi que les réponses à ces questions ne soient pas ce que l’on souhaite. Gus va s’en rendre compte le premier. Quand il arrive à entrer dans l’immeuble où habite son père, ce qu’il voit le désarçonne. Ce n’était pas sa mère qui voulait le séparer de lui. Son père à une nouvelle chérie et elle est enceinte. Il a tourné une page sans lui expliquer. La colère gronde au cœur du jeune garçon. D’ailleurs, son désarroi, il va le mettre en pleine tête de Charlotte. Ce qui la blesse beaucoup et ainsi les deux nouveaux amis se séparent. Le hasard emmène l’adolescente dans un bar où une photo lui rappelle étrangement celle de sa maman avec elle bébé dans ses bras. Est-ce que le destin peut lui montrer le bon chemin vers des réponses ?

Olivier Clert nous propose une suite pleine d’aventure où le regard des enfants croise celui des adultes. Ce n’est pas parce que l’on est différent que l’on est plus méchant ou cruel. Charlotte est une jeune fille obèse et en retard mental ce qui ne signifie qu’elle a forcément de mauvaises intentions. Les adultes posent souvent ce jugement rapide mais les enfants peuvent être plus ouvert et tolérant. Gus ne la juge pas à sa différence flagrante et s’accommode de sa singulière personnalité. Une vraie amitié naît entre eux et sont prêts à tout affronter. Le dessinateur n’oublie jamais de mettre de l’humour et de la poésie dans son travail. Comme par exemple la scène où ils sont dans la chambre d’hôtel et que les policiers font une descente dans leur chambre car le numéro 6 s’est transformé en 9. Le son de la télé fait croire aux policiers derrière la porte à une attaque et tire dans la porte. Les deux enfants terrifiés s’enfuis par la fenêtre car Gus croit qu’on vient l’arrêter pour le ramener à sa mère. C’est à la fait dramatique et drôle. On n’a jamais le temps de s’ennuyer dans ce voyage et nous ne sommes pas au bout des surprises. Aucun doute que les enfants trouveront des informations qui leur permettra de grandir et de voir l’avenir autrement. J’ai hâte de découvrir le dernier tome.

Grandir sans réponse quand on ne comprend pas le monde qui nous entoure, ce n’est pas facile. Gus et Charlotte vont essayer de savoir pour avancer.

L’avis de Noukette : « Savourer enfin les retrouvailles avec Gus et Charlotte. Regarder avec émotion les liens qui se tissent et s’ancrent en profondeur. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s