Shaman King – Tome 1 – Horiyoki Takei

Les fantômes ça n’existent pas. Du moins, c’est ce que tout le monde dit mais Manta connaît la vérité. Va t’il avoir peur tout le temps maintenant?

Manta voudrait arriver à temps pour prendre son train. Il décide de prendre un raccourci. Mais que ne va pas être sa surprise de rencontrer des fantômes sur ce terrain abandonné. Tout comme ce gamin de son âge qui leur tenait compagnie. Cette vision lui a donné des ailes pour rentrer vite fait chez lui. Le lendemain à l’école, il raconte à ces copains ce qu’il a vu et ce qu’il gagne se sont des railleries. Quand Yoh débarque, Manta va lui demander de dire devant tout le monde ce qui s’est passé. Il fait l’ignorant. Normal car il possède le pouvoir de Shaman et doit se faire de amis parmi les fantômes pour devenir plus puissant. La curiosité du jeune Manta est piqué. Néanmoins quand il repasse par le terrain abandonné il tombe sur une bande de yakuza. Dommage pour lui, car il a vu et entendu ce qu’ils disaient et vont le frapper. Le lendemain à l’école, on lui pose des questions pour se moquer. Yoh n’est pas d’accord avec ça et va faire régler la justice. Surtout qu’ils ont cassé la plaque en mémoire d’un samouraï, Amidamaru. Un mémorable combat va débuter et aussi le début d’une très belle amitié.

La figure du shaman n’est pas très répondue dans le monde des mangas en France. Il y a quelque chose d’un peu rafraîchissant. D’autant plus qu’au niveau graphique, on a l’impression d’un mixte entre les premiers mangas et maintenant. Au premier regard, on se demande de  quand ça date et étonnamment la réponse est 1998. Horiyoki Takei sait faire la différence tout de suite et nous entraîne aussitôt dans son monde fantastique. Les histoires de fantômes si populaires au Japon prennent un autre chemin, vers un public jeunesse. Notre héros est quelqu’un de bon et de bienveillant. Il prend son rôle de shaman très au sérieux et apprend à s’entourer de bonnes personnes. Maintenant que cela est installé, un nouveau personnage, Ren, arrive et lui conçoit sa fonction autrement. La rivalité entre gentil et méchant prend vie. Il ne faut pas oublier que cela reste un shonen donc il faut des combats. Et là encore, nous allons être servi. Yoh est au service de la justice et uniquement. Il défend l’honneur et est prêt à tout pour cela. On apprécie être à ces côtés et on espère que sa quête va bien se dérouler. D’ailleurs, on n’en doute pas même s’il y a d’innombrables obstacles qui vont le rendre plus fort. Une série qui donne envie de la poursuivre.

Une découverte très plaisante qui ne demande suivre le chemin de Yoh avec son ami Manta.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s