Gisèle Alain – Tome 3 – Sui Kasai

La réputation de Gisèle Alain ne cesse de prendre de l’ampleur. Jamais elle ne se refuse d’aider quelqu’un. Une retrouvaille peut ouvrir un nouveau champ de possible.

La crêperie Blidat manque de client et en plus la vendeuse va bientôt accouchée. C’est alors que l’on fait appel à Gisèle pour tenir la boutique et faire venir des clients. En effet, elle constate que le coin est bien tranquille et va même s’ennuyer. La réponse du manque de clientèle est peut-être au marché qui est juste à côté. En effet, elle a déclic. Pourquoi faire des crêpes assez basiques quand on a autant de matière première à disposition ? Il faut trouver la crêpe qui fera la différence. Aidé du chef, ils vont passer toute une nuit à faire des essais. La journée a été très productive et c’est conclu par la naissance d’une petite Agatha. Une nouvelle qui a émerveillé la fillette de 13 ans qu’est la demoiselle à tout faire. Mais son bonheur sera de courte durée car son ami l’écrivain décide de quitter l’appartement. Pour réaliser son rêve, il doit se rapprocher de sa maison d’édition. Gisèle est vraiment très affecté par son départ. Et son rêve à lui va prendre un sacré frein car il va devoir devenir un prête nom. Qu’importe la vie continue. Lucas revient de voyage et elle ravie de le retrouver. Ensemble, ils vont accomplir une mission de haut vol. Le fameux Patrice Henry se montre un homme compliqué comme prévu. Giséle est prête à tout même à relever le défi de le faire voyager dans l’espace. Il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir des mots. Grâce à cette rencontre Lucas pourra peut-être un jour réalisé son rêve de devenir capitaine sur un bateau en mer.


Ce troisième tome confirme le rythme que Sui Kasai avait imposé dans le tome 2. Tout est tranquille, les choses prennent leur temps. On en apprend un peu plus sur Gisèle tout juste âgée de 13 ans. Elle s’était attachée à l’auteur qui est parti. Quelque chose me dit qu’il va revenir bientôt dans la série. Son rêve n’est qu’illusion. Mais difficile d’imaginer que cette petite fille puisse sortir avec un adulte, du moins pour l’instant. Le couple qui travaille dans la crêperie, la femme qui vient d’accoucher n’a pas l’air beaucoup plus âgée que notre héroïne. Une fille est prête à se marier une fois qu’elle a ces règles. Elle peut faire ce à quoi on attend d’elle : des bébés. On ne peut compte plus les pays où une fillette peut épouser un vieux dégueulasse à partir de 9 ans et parfois plus tôt encore. Faut-il espérer une histoire d’amour entre une adolescente de 13 ans et un adulte? La suite nous le dira. En tout cas, elle poursuit son travail. Sans adulte à ces côtés, les missions sont par conséquent moins dangereuses. Mais à chaque fois, elle garde un contact qui lui sera utile plus tard et apprend de nouvelles choses. Elle s’éveille au monde grâce à chaque rencontre. C’est le côté mignon de la série. Toutefois, il va falloir un peu plus pour tenir en haleine sur les prochains épisodes.

Une fillette audacieuse qui se confronte aux déceptions de la vie. Elle veut voir le meilleur en chacun. Est-ce trop utopique?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s