Pas la pomme, Blanche-Neige! – Alexandre Jardin et Hervé Le Goff

Si je vous dis pomme empoisonnée, vieille femme et très jolie demoiselle. A quoi cela vous fait penser? Que diriez-vous de rencontrer une autre Blanche Neige?

« Depuis sa naissance, Nicolas le bavard dit toujours tout ce qu’il pense! » Lorsqu’il lit à haute voix l’histoire de Blanche-Neige à ces amis, il se prend au jeu en donnant vie au récit. Alors quand le miroir de la Reine lui dit qu’elle n’est plus la belle et qu’elle décide de tuer sa concurrente, Nicolas ne veut pas rester à rien faire. « Ah! non, pas encore le coup de la pomme! ». Et oui, la Reine prépare la plus belle des pommes qu’elle empoisonne pour se débarrasser de la plus jolie des filles du coin. Il plonge dans l’histoire pour en changer la fin. Malheureusement, il arrive trop tard car la sorcière est déjà partie. Pas le choix, il faut trouver un moyen de locomotion. Pourquoi ne pas sauter sur le dos d’une cigogne? Par chance, il arrive juste au bon moment pour éviter que Blanche-Neige croque dans la fameuse pomme. De toute façon, ce n’est pas nécessaire qu’elle soit inconsciente pour rencontrer le prince. Un coup d’oeil suffit à ce qu’ils tombent amoureux. Et pour la sorcière alors? Nicolas va la convaincre qu’elle a deux possibilités pour avoir une vie plus heureuse soit s’accepter comme elle est ou soit aller dans un autre endroit où elle sera la plus belle. En discutant, il est possible d’éviter la pire des situations.

Alexandre Jardin donne une nouvelle vie au fameux conte de Blanche-Neige. On ne compte plus les adaptations en film ou en dessin animé. L’histoire est bien connue du grand public. Mais pourquoi faudrait-il qu’à chaque fois l’héroïne mange la pomme qu’une inconnue lui donne? Le petit lecteur, Nicolas, qui est un garçon ordinaire comme bien de nombreux lecteurs, veut une fin plus heureuse. Le conte de 1812 écrit par des deux frères, Jacob et Wilhelm Grimm, sous le titre Schneewittchen met en avant le rapport au vieillissement, l’évolution de la position de mère et de la fille devenant femme. La couleur rouge mise en avant qui symbolise aussi bien les menstruations (passage à l’âge adulte, possibilité d’enfanter), la tentation et le sang perdu (en général) lors du premier rapport sexuel. L’adolescente vit avec des nains, êtres asexués et épouse un homme qui est le premier venu. Des choses moins a propos dans notre société un peu plus égalitaire. C’est pour cela que l’auteur choisi comme héros un petit garçon qui veut changer les choses. Il est bavard, un qualificatif souvent attribué aux filles. Les rôles changent et c’est à tous de faire évoluer les mentalité. La beauté est-ce si important? Ne faut-il pas s’accepter comme on est, au lieu de jalouser les autres? Voila des réflexions qui toucheront les têtes blondes. Hervé Le Goff propose de très jolies illustrations pleine d’humour et de fantaisie.

Un petit livre adorable qui devrait plaire autant aux plus petits qu’au plus grand.

 

2 réflexions sur “Pas la pomme, Blanche-Neige! – Alexandre Jardin et Hervé Le Goff

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel – Mai 2020 | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s