Le loup ne mangera pas les 7 chevreaux! – Alexandre Jardin et Hervé Le Goff

Maman chevreau est partie chercher le nécessaire pour ces enfants. En voilà une bonne occasion pour le loup de se faire un bon repas. Va t’il y arriver si facilement?

Salomé à toujours tout pleins de chose dans son sac à main : « des chouchous, un petit miroir, un mini peigne, des jolies barrettes et tant d’autres jolies choses! ». Un jour tranquillement dans sa chambre, elle lit « Le loup et les 7 chevreaux ». Mais quand elle découvre qu’un loup frappe à la porte de la maison des chevreaux en se faisant pour la mère, son sang ne fait qu’un tour. D’un coup de magie la voilà dans plongée l’histoire et interdit aux petits d’ouvrir la porte. Grâce à de la fourberie, on lui ouvre la porte. Il pénètre avec enthousiasme dans la demeure pour se faire un grand festin. Salomé arrive a lui jouer un premier tour en lui montrant un miroir. Le loup pris peur en se voyant dans le miroir. Mécontent de l’entourloupe, il revient sur place et de nouveau il tombe dans un piège. Aidé des chevreaux, la petite fille va faire une beauté au loup qui sera exposé à tous les animaux de la forêt. Une humiliation en bonne et due forme qui promet que le loup ne reviendra pas de si tôt.

Alexandre Jardin ne manque jamais d’imagination quand il s’agit d’inventer une histoire. Il s’approprie un conte pour le plonger dans la modernité. Ainsi le conte est confronté à un personnage contemporain. Une petite fille plonge dans l’histoire afin que tout finisse bien. Qui n’a jamais eu envie d’aller dans un livre pour en changer la fin? Ainsi l’enfant est au coeur de l’histoire et permet au mieux aux lecteurs de s’identifier. Après on peut dire que c’est bien dommage de montrer une fille coquette mais peut-on dire que c’est exagéré? Combien de parents croient qu’une fille doit être belle avant tout et qu’il faut qu’elle l’apprenne au plus tôt? Par chance, Salomé même si elle est superficielle, cela ne l’empêche pas d’être curieuse, à l’écoute et d’agir pour les autres. Et grâce à cela tout le monde s’en sort avec un bon souvenir. Hervé Le Goff propose des illustrations très chaleureuses et drôles. C’est un vrai plaisir de tourner les pages surtout qu’il y a des jeux à chaque double page. Dommage que les réponses soient en dessous des questions ce qui incite à tricher. Toutefois, globalement c’est une lecture plaisante qui se partage avec plaisir pour toutes les générations.

Une façon originale d’aborder le monde des contes de fée avec les enfants. Drôle et ludique à la fois, que demandé de plus?

2 réflexions sur “Le loup ne mangera pas les 7 chevreaux! – Alexandre Jardin et Hervé Le Goff

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel – Mai 2020 | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s