Le libraire – Régis de Sà Moreira

Que savez-vous vraiment du quotidien d’un libraire? Pas grand chose. Peut-être que ces livres lui racontent des histoires à moins que cela soit lui qui raconte des histoires à ces livres. Envie d’avoir la réponse?

Poudoupoudoupoudou… voilà la musique qui rythme me quotidien du libraire. C’est le son qui retentit quand un client franchit les portes de sa librairie. Par chance pour lui, ils sont assez peu à venir perturber sa routine. Parfois, certains clients viennent lui demander des choses assez classiques, ils les envoient soit au bar tabac en face ou soit chez un autre libraire. La ville en regorge. Quelques clients viennent régulièrement. Certains viennent acheter des livres pour les ramener plus tard. Une adolescente vient lire les livres dans la librairie, souffrant de commencer les livres par la dernière page. Ce qui est interdit. Et on trouve des clients qui viennent chercher un guide de voyage, Anna Karénine ou un livre sur les homards. Vous l’aurez compris, le gars est un peu particulier. D’ailleurs, dans sa librairie il a lu tous les livres qu’il propose. Parfois, il les relit juste pour le plaisir. Le temps, il en a puisqu’il ne ferme jamais sa librairie. Elle est ouverte 7 jours sur 7, 24h/24. Que mange t’il ? Des mots. Que boit-il? des infusions en tout genre. Son bureau est rempli de livres. Là, rien d’étonnant. Sauf qu’il a arraché au moins une page dans chacun. Puis il la met dans une enveloppe et il l’envoie sans un mot à un de ces frères ou soeurs.

C’est mon côté pragmatique mais on s’intéresse assez peu pour savoir comment peu vivre le libraire. Il achète peu de livres et en vend assez rarement. Parfois même, il en donne. C’est quand même étrange. Comment fait-il pour vivre? L’auteur n’a pas décidé de s’intéresser à cela mis se concentre uniquement sur le personnage assez singulier. Un gars qui a perdu ces amis car il est devenu un sujet de conversation. Ne sommes-nous pas par défaut le sujet de conversation des autres? Il aime ces livres et cela lui convient. Quand un client vient régulièrement, il ne veut créer aucun lien. Les amis ont les perd alors que les inconnus, on les garde plus facilement. La solitude est une compagnie fidèle qui s’accompagne à merveille avec une infusion. Heureusement que l’imagination lui permet de s’échapper de cet endroit. Il les a aimé à un moment, mais vous n’en saurez pas plus. Est-ce si important après tout? Vous rencontrez un homme omnibulé par le monde des livres et c’est tout. Son monde c’est celui et il ne pourra en être autre chose.

On sait maintenant ce que peut faire un libraire dans son lieu de travail. Ca vous a fait rêver?

6 réflexions sur “Le libraire – Régis de Sà Moreira

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 175 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

    • je suis mitigée. D’un côté je trouve cela original et d’un autre j’aurais aimé être emporté. J’avais plus aimé il y a quelques années.

  2. Chez nous, le libraire est avant tout le type (ou la femme) qui te vend ton journal, tes clopes, ton magasine, ton truc à gratter, un bonbon, une boisson… :p

  3. Pingback: Bilan culturel – Mai 2020 | 22h05 rue des Dames

Répondre à noctenbule Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s