Il faut aider le Petit Chaperon rouge! – Alexandre Jardin et Hervé Le Goff

Et si le petit Chaperon rouge ne se faisait pas dévorer à la fin? Un petit coup de main d’une copine peut changer la donne. Que va en penser le loup?

« Depuis sa naissance, Emma la rebelle n’est d’accord avec rien! ». Alors lorsqu’elle lit caché sous les couvertures les aventures du Petit Chaperon rouge son sang ne fait qu’un tour. Il est hors de question que le loup mange la grand-mère et le petit Chaperon rouge. Ni une, ni deux, elle plonge dans l’histoire pour changer la fin. Il faut empêcher la petite fille de prendre le chemin qui va l’emmener directement dans la gueule du loup. Mais elle veut impérativement voir à quoi il ressemble même s’il fait peur. Dans ce cas, il est surement possible de trouver une astuce pour concilier les deux. Un renard qui passe par là leur donne un coup de main. Seulement voilà, cela à échouer et grand-mère finit dans l’estomac du loup. Elles n’ont pas dit leur dernier mot et pour la peine, elles vont lui tendre un piège de grande envergure. Ainsi avec un bâton dans la gueule et toutes ces victimes sont libres.

Que cela soit la version de Charles Perrault ou celle des frères Grimm, l’histoire n’est pas très glamour. Mais sinon comment apprendre aux petits filles qu’il faut faire attention aux hommes et par conséquent à la sexualité. Bruno Bettelheim a d’ailleurs théorisé le sens caché de ce conte. Alexandre Jardin décide de mettre de la poésie et de la douceur dans ce récit. Une confrontation du monde fantastique/réalité qui s’opère à merveille pour surprendre le jeune lecteur. Surtout que de nombreux enfants pourront très facilement s’identifier à Emma avec son mauvais caractère. Ce qui ne l’empêche pas d’être bienveillante envers le petit Chaperon rouge. L’un n’empêche pas l’autre. L’auteur prend de grande liberté dans la structure ce qui n’est pas très important puisque les gentils gagnent à la fin. Sur la scène de fin Hervé le Goff fait sortir de la gueule du loup pleins de personnages comme les trois petits cochons, ce qui est assez drôle. Un clin d’oeil élégant à l’univers des contes de fée. L’illustrateur met son imaginaire au service de ce petit Chaperon particulier pour faire rêver avec des couleurs chaleureuses et douces. Un vrai régal pour les yeux pour petits et grands ce qui permet de partager un moment agréable de lecteur. D’autant plus, qu’à chaque double page, on trouve des petits jeux. Rien de tel pour titiller la curiosité.

Un petit livre complet qui saura faire rire les petites têtes blondes et ils vont en redemander.

Lien vers l’histoire du conte sur le site de la BNF

2 réflexions sur “Il faut aider le Petit Chaperon rouge! – Alexandre Jardin et Hervé Le Goff

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 150 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel – Avril 2020 | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s