Kimi wa pet – Tome 3 – Yayoi Ogawa

La situation commence à se préciser pour Sumiré. Mais le souci est la question du mariage car elle veut garder son indépendance et son animal de compagnie. Est-ce possible de concilier couple et liberté?

Hasumi lui tend des perches afin qu’elle montre son attachement à lui. Mais elle ne les saisit pas pour lui prouver qu’elle lui fait confiance et que ce n’est pas une femme nunuche comme il y en a tant. Seulement voilà, une nouvelle prétendante, Fukushima, fait son apparition et va tout faire pour conquérir Hasumi. Ce n’est pas par amour seulement par intérêt car ainsi elle sera à l’abri de tout. « Je l’aime pas… J’le veux. Vous en faites pas, j’vous demande pas de vous séparer tout de suite. C’est un gros morceau et je vise le mariage, alors j’ai décidé de prendre mon temps ». Les choses sont dites et maintenant Sumiré sait à quoi s’attendre. A t’elle assez de volonté pour combattre cette tornade à grosse poitrine? Aime t’elle assez son petit copain pour le garder prêt de son coeur? La réponse n’est pas totalement affirmative. Même si elle se rapproche de lui suite à une dispute avec Momo, elle ne veut pas avoir se quotidien boulot/cuisine/ménage/sexe et encore moins se marier. En plus, sa famille lui met la pression de ne pas être marié à 28 ans et d’être journaliste. Ne peut-elle choisir la vie qu’elle a envie sans qu’on vienne lui faire des remarques? Surtout qu’elle adore être dans son appartement avec son animal de compagnie. Il lui permet d’être elle même sans avoir à se poser de question si ces sous-vêtements sont assortis ou si elle ne sent pas la cigarette. Pourquoi toutes ces réflexions sur son couple la ramènent à Momo? Va t’elle arriver à trouver la réponse toute seule?

Le triangle amoureux Sumiré, Hasumi et Momo se transforme en quatuor amoureux avec l’arrivé de la téméraire Fukushima. Un prénom très lourd de sens puisqu’elle veut mettre le chaos là où règne une certaine paix. Du moins en apparence, car progressivement la relation avec Momo et Sumiré progresse. Rumi prend de plus de place, car elle est toujours amoureuse de Takeshi. Mon petit doigt me dit qu’elle est prête à faire des coups fourrés pour garder son ex. Surtout qu’il a embrassé Sumiré et qu’il a quitté son appartement ce qui met la belle blonde dans tous ces états. Face à cette inconstance des sentiments, elle commence à s’interroger et refuse d’accepter les réponses. Si elle le faisait le manga se terminerait déjà, voyons. Alors elle essaie de profiter des deux opportunités qui s’offre à elle et repousse le moment où il faudra choisir. Bien entendu, on sait que cela va finir dans une apocalypse affective et un happy end, quand même. On finit par s’attacher à tous les personnages. Sumiré sous une apparence de glace ce cache une femme fragile qui a été souvent blessée. Tous ces ex se sont mal comportés et pour beaucoup étaient de vil pervers. Le scénariste évoque même une amourette avec un français polyamoureux. Ahhh ces français et l’amour… Notre réputation en prend un sacré coup. La pression de la famille traditionaliste, très importante au Japon, montre que la femme a peu de liberté de choisir sa vie. Etre célibataire à 28 ans, ne pas être marié et être indépendante financièrement est très mal vu. Mais pour elle, donner sa confiance devient un risque trop difficile à prendre sauf avec son animal de compagnie. Va t’elle approfondir les raisons ce constat?

L’amour et ces questionnements ont de quoi faire perdre la raison à tout le monde. Mais n’est-ce pas pour être heureux et se découvrir?

 

3 réflexions sur “Kimi wa pet – Tome 3 – Yayoi Ogawa

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 150 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel – Avril 2020 | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s