Ne change jamais! – Marie Desplechin

Et si les changements de demain étaient possible grâce aux enfants d’aujourd’hui? Marie Desplechin en est convaincue. Que diriez-vous de lire un manifeste à l’usage des citoyens en herbe?

Le monde se modifie. « Ce ne sont pas les informations qui manquent, ni sur le plastique, ni sur les polluants chimiques, ni sur l’urgence de changer nos façons de vivre. Pourtant rien ne change, ou pas grand-chose, et certainement pas assez vite… » Après cette information de mise en bouche, Marie Desplechin nous plonge au coeur du sujet avec des thématiques claires : Partager, s’Entraider, Cultiver, Inventer ou encore Désobéir. L’auteure présente les choses de façon intelligente car chaque débute avec un témoignage d’enfants ce qui facilite l’identification du lecteur. Puis elle donne des explications concrètes avec par exemple de Nicolas Chabanne qui lance une marque « C’est qui, le patron?! » pour une rémunération plus juste des agriculteurs. Elle donne des informations concrètes comme le fait que l’industrie du vêtement est la deuxième industrie la plus polluante de la planète. « En quinze ans, les habitants des pays riches ont doublé leurs achats de vêtements. » Ce qui induit de faire travailler les gens des pays les plus pauvres comme la Chine, le Bangladesh ou l’Ethiopie. Puis d’utiliser beaucoup d’eau, de CO2, de pesticides dans la fabrication de la matière première pour être ensuite jeté. « Rien qu’en France, on en consomme 700 000 et tous les ans ». Alors faut-il toujours acheté des vêtements encore et encore? Pour ceux que l’on ne peut garder, ne peuvent-ils pas avoir une autre vie?

De même pour les plateaux repas à la cantine. Où est-ce que va tout ce qui n’a pas été mangé? « un tiers de la nourriture produite dans le monde est détruit. » Et elle fait souvent beaucoup de trajets dans le monde pour arriver dans nos assiettes. Ces transports servent aussi pour les vacances et le low-cost emmène les gens partout et pas cher. « La pollution due aux transports a bondi de plus de 30% en vingt ans ». Il existe d’autres types de déchets avec le papier, le carton, les épluchures…

Les sujets ne manquent pas à développer et l’auteure s’en orientée vers 20 choix. Le jeu entre les témoignages (réel ou faux?) et les informations pratiques est très intelligemment amené. Cela permet de faire un lien logique et de répondre à des questions que peuvent avoir les jeunes. Surtout que la mise en page est assez esthétique avec les illustrations d’Aude Picault pleines de douceur et de délicatesse. Je trouve dommage que le sujet de la pollution numérique n’a pas été abordée. Surtout que les jeunes sont assez accros aussi bien à leur téléphone portable qu’aux jeux vidéo qu’à la télévision. Tout cela pollue énormément même si ce n’est pas aussi visible que le reste. Même si quelques initiatives sont présentées, j’aurais aimé découvrir à la fin des sites, des liens Youtube et autres. Des bonnes façons de faire ou des structures à suivre pour inciter ou aider à mieux agir auraient été une sacrée plus value. L’avenir est dans les jeunes et c’est bien de mettre à disposition ce genre de livre pour s’interroger et voir peut-être le monde autrement.

Un adorable manifeste qui saura trouver écho dans ces jeunes motivés.

3 réflexions sur “Ne change jamais! – Marie Desplechin

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 125 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: CoronaPAL – Semaine 5 | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Bilan culturel – Avril 2020 | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s