106 façons simples de supporter ces temps assommants – Bruno Coppens

Vous en avez que votre cheffe étale sa connatitude au quotidien ? Vous en avez marre d’être écrasé dans les transports le matin ? Vous en avez marre que la machine à café sert un liquide dégoûtant ? Bruno Coppens à quelque chose à vous proposer.

Il faut dire que ces derniers temps, nous avons tous quelques choses qui ne va pas. Que cela soit au travail, dans les transports, dans nos activités, dans notre famille, nos amis… rien ne tourne vraiment rond. Alors pourquoi ne pas mettre un peu de dérision là-dedans ? Bruno Coppens se propose volontaire pour lister « 106 façons simples de supporter ces temps assommants ». Vous êtes totalement libre de suivre ou non ces conseils. Avez-vous déjà pensé à fabriquer votre cercueil végétal ? Avez-vous déjà réfléchi à changer votre chien par un 4×4 ? Ou avez-vous déjà évoqué avec vos amis l’idée d’aller braquer une banque de sperme ?

Je suis persuadée que certaines des suggestions ne vous a jamais effleuré l’esprit. Ne vous inquiétez pas, il y en a une centaine dedans. L’humoriste a une forte capacité d’imagination. A-t-il suivi beaucoup de ces propres conseils ? J’en doute beaucoup. D’ailleurs, moi-même je ne vais en suivre aucun. Même celui d’utiliser un mot à outrance comme boulangère afin de perdre l’intérêt du mot. Mais l’art de la dérision n’est pas pour faire de la thérapie. Elle a pour but de faire dérider notre visage et peut-être autre chose aussi. Le risque est que cela ne touche forcément le lecteur et cela a été mon cas.

J’ai lu chaque mot, regardé les illustrations et rester de marbre. Pas un sourire à part le 106ème conseil que je ne vais pas dévoiler. C’est une façon originale de clôturer son livre et peut-être d’aller manger un pain au chocolat. Chacun à sa propre sensibilité en allant dans une boulangerie. Les illustrations qui ressemblent à celle que l’on pouvait voir dans d’anciennes revues ou détourner par Plonk et Replonk. Sinon, l’objet livre en lui-même est assez beau avec une couverture alléchante, du papier épais et confortable au touché, une police assez agréable à lire. Il devrait faire des heureux quelque part, d’ailleurs, je vais partir en quête d’un lecteur qui saura ravie de se plonger dans ce monde absurde.

Un livre qui m’a peu convaincu car je ne suis en harmonie avec l’espièglerie de l’auteur. Aucun doute qu’il trouvera des chaussures à son pied.

3 réflexions sur “106 façons simples de supporter ces temps assommants – Bruno Coppens

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 50 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturelle – Février 2020 | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s