Elma, une vie d’ours – Tome 2 – Derrière la montagne – Ingrid Chabbert et Léa Mazé

Aimer pousse parfois à faire des choses insensées. Et papa Ours le sait bien car il doit amener la petite Elma au delà de la montagne. Une séparation qui va lui déchirer le coeur. Mais une promesse est une promesse.

Il doit emmener Elma l’autre côté de la montagne. La petite fille ne sait pas le pourquoi de ce voyage. Elle n’apprécie pas du tout le fait de n’avoir aucune réponse à ces questions. De colère, elle décide de s’enfuir vers d’autres chemins. Mais très vite l’esprit maléfique la rattrape et n’a qu’un objectif : la tuer. Par chance, l’amour de papa Ours est prêt à tout affronter. Alors ce n’est pas cet esprit qui va lui faire peur. Même fatigué, même blessé, il se dressera devant celui qui voudra du mal à sa fille. Il a fait une promesse il y a quelques années et il sait qu’il doit la tenir. L’avenir du monde en dépend. Elma ne comprend pas le sens de ce périple cependant est certaine d’une chose : de l’amour et de la tendresse que lui réserve celui qui l’a élevé. Elle ira en haut derrière la montagne. Là-bas une nouvelle vie l’attend. La rencontre avec d’autres humains la bouleverse. Un nouveau départ qui ne se pourra que part la mort de sa vie d’avant arrosée de larmes de tristesse et de remerciement.

Le tome 2 s’est fait beaucoup attendre. J’ai été emportée par le lien entre Elma et son papa Ours. Une jeune fille élevée par un animal sauvage qui lui donne toute l’affection nécessaire pour qu’elle s’épanouisse. Une très grande complicité les unis. Toute cette harmonie doit un jour s’arrêter par un objectif bien dramatique. Le tome intervient pour ce côté sombre qui va mal finir en partie. La tranquillité du début laisse place à la turpitude, au danger et à la peur. Le sublime dessin de Léa Mazé nous plonge dans une ambiance mystérieuse et fantastique. Elle trouve le juste ton des couleurs qui est un vrai bonheur pour les yeux. J’aime prendre le temps de regarder les cases et de faire attention aux détails. Une artiste très talentueuse qui sait inviter aux rêves. Ingrid Chabbert nous construit un récit palpitant qui se dévore d’une traite. D’ailleurs, cela serait le seul reproche à faire à dans cet épisode. A peine on commence l’histoire que l’on se retrouve à la dernière page. J’aurais tellement apprécié passer plus de temps avec eux, savoir ce qui allait se passer pour Elma, rencontrer sa nouvelle famille. Heureusement que la scène de fin est d’une grande beauté et d’un bel optimisme.

Une fin où la souffrance côtoie la renaissance pour surprendre et émerveiller le lecteur. Une aventure qui ravira autant les enfants que les adultes.

Lire mon avis sur le tome 1

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s