The Promised Neverland – Tome 6 – Kaiu Shirai et Posuka Demizu

Fuir la ferme d’élevage haut de gamme est une chose. Mais survivre dans un milieu hostile rempli de monstres dévoreurs d’humains, c’est autre chose. L’optimisme, le courage et la bienveillance sont-ils la clé de la réussite ?

Ray et Emma vont tout faire pour que cette aventure puisse bien se terminer. Avant de s’enfuir ils se sont assez bien entraînés. Mais la nature est terrible et sauvage. Il faut faire très attention surtout qu’elle est peuplée de monstres terribles et sans pitié. Sous leurs apparences horribles se cachent des êtres affamés surtout par l’odeur d’un corps humain. Ces petits jeunes de qualité prémium demande plus d’attention. Leur cerveau doit être protégé car ils sont vraiment exquis. Par chance, deux être assez étranges les sauvent in extrémis. Mujika et Sonju sont des monstres, avec une apparence un peu différente. Au nom de leur religion, ils ont renoncé à manger de la viande humaine, du moins c’est ce qu’ils disent. Qu’importe, ils leur apportent leur aide en les protégeant, en les nourrissant et surtout en les guidant vers leur objectif. Une assistance au combien précieuse qui les aide à croire en des lendemains meilleurs. Car comme prévu, un site se trouve à l’endroit indiqué par Minerva. Est-ce enfin le moment de répit espéré ?

Que de rebondissements dans ce tome ! On retrouve nos hideux et cruels montres prêt à tout pour garder leur cheptel de qualité. Et la bande d’enfants qui fuient comme ils peuvent. Ray et Emma étaient prêt d’ailleurs à se sacrifier pour que tout le groupe puisse s’échapper. Heureusement que deux mystérieux monstres passaient par là. On finira par apprendre plus tard que leur geste n’était pas si altruiste que ça. Enfin on sait ce que la terre a vécu. C’est juste que la planète est séparée en deux d’un côté les montres avec leur ferme et de l’autre les humains. Les fermes où on engraisse en élevage intensif de la viande pour consommation. La viande qui n’a pas le temps de grandir et de se développer, cela ne vous rappelle rien ? Ne ferait-on pas la même chose avec de très nombreux animaux ? Un parallèle qui incitera peut-être quelques-uns à réfléchir, ou pas. La terre avec que des humains devient alors le Saint Graal qu’il faut atteindre à tout prix. La jeune Mujika a donné des indices pour s’échapper. Il existe de toute façon un passage sinon comment dans leur ferme, ils auraient pu avoir autant de choses du monde des humains qui ne sert à rien aux monstres. Un indice qui ouvre des possibilités pour la suivre de la course vers une vie normale. Et Mujika a donné un autre objet soit disant un porte-bonheur. L’objet ressemble à un produit manufacturé. Un présent qui n’est pas si innocent qu’il en a l’air. J’ai hâte de découvrir ce qu’il cache.

Kaiu Shirai mène tambour battant l’histoire poussant inlassable notre curiosité à en découvrir plus.

Une réflexion sur “The Promised Neverland – Tome 6 – Kaiu Shirai et Posuka Demizu

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 150 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s